Je déménage

Locataire v/s propriétaire : Réussir son état des lieux

Qu’on soit bailleur ou locataire, l’état des lieux est une étape clé, à l’entrée comme à la sortie de votre logement. Suivez nos conseils pour éviter certaines déconvenues.

Démarrons par un petit rappel : l’état des lieux, c’est l’étape indispensable qui permet de constater l’état du bien loué à l’entrée, afin d’évaluer les besoins de réparations diverses et variées qui pourraient vous incomber à la sortie. Ces dernières pouvant alors être retenues sur votre dépôt de garantie, versé à la signature du bail.

03

C’est le moment où il convient d’être très attentif. Il vous faudra bien tout vérifier, afin d’éviter d’avoir à régler à la sortie un dommage déjà présent lors de votre entrée dans les lieux. L’état des lieux d’entrée s’effectue avec le propriétaire ou l’agent immobilier. Tous les défauts ou vices remarqués sont notés dans un document qui sera signé et mis en annexe du contrat de location. On passe tout en revue : les sols, murs et plafonds, en notant toute déchirure du papier peint, accroc ou tâche sur le carrelage ou le parquet, trou ou fissure dans les murs, traces d’eau au plafond. On vérifie aussi les ouvertures des portes et fenêtres. Ça coince ? On le fait noter ! Idem pour les robinets : on fait couler l’eau pour voir si tout fonctionne et l’on inspecte les tuyaux pour vérifier qu’il n’y ait pas de fuite. On effectue également le relevé des compteurs de gaz et d’électricité.

 

On soigne sa sortie

L’état des lieux de sortie est réalisé quand le logement est entièrement vidé de votre mobilier et de vos affaires. Celui-ci doit bien sûr être dans l’état où vous l’avez trouvé en rentrant : propre et avec toutes les ampoules ! Ne paniquez pas si les murs blancs ont légèrement jauni après six ans de location : la vétusté n’est pas de votre fait. En revanche, si le lavabo est fissuré ou que vous avez percé le mur quand votre bail vous l’interdisait, il vous incombera de remplacer le premier et de vous remonter les manches pour une séance « enduit-peinture » pour le second. Car si vous laissez votre propriétaire facturer cette remise en état, cela vous coutera forcément plus cher que si vous effectuez (ou faites effectuer) les réparations vous-même. Enfin, là aussi, faites relever les compteurs de gaz et d’électricité.

 

Conseils pour un état des lieux réussi

N’hésitez pas à proposer à votre bailleur de réaliser un « pré-état des lieux » pour faire un point immédiat sur les travaux à réaliser. Çela afin d’éviter tensions et mauvaises surprises le jour J. Enfin, quand vous réalisez l’état des lieux de sortie, reprenez point par point les éléments de l’état des lieux d’entrée afin de n’oublier aucun détail. Vétusté du logement (murs jaunis, plafonds fissurés), vices cachés ou défauts de construction apparus durant vos années sur place seront à la charge du propriétaire. En cas de désaccord, faites appel à un huissier qui pourra trancher.

 

En adoptant ces bons réflexes durant votre état des lieux, vous éloignerez les mauvaises surprises et pourrez avancer, le cœur léger !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook