Je cherche un logement

Achat immobilier: s’informer sur la nature du chauffage

Précédemment, nous avons vu que le classement énergétique d’un bien, le DPE, ainsi que l’année de construction, les travaux d’isolation réalisés et la situation du logement dans l’immeuble étaient des éléments à observer avec attention avant d’acheter.

La façon dont le logement est chauffé est également une information qu’il ne faut pas négliger avant l’achat.
En effet, le chauffage domestique, la production d’eau chaude représentent une partie très importante de la facture en énergie du logement.

Si le chauffage est individuel, on règle soi-même le thermostat. Avec un réglage visant à une température moyenne (19°C ou moins) et des aérations brèves du logement une ou deux fois par jour, les dépenses en chauffage devraient rester modérées. Si en revanche le comportement des habitants n’est pas économe, la facture risque de s’envoler.
De plus, à la consommation en énergie s’ajoutent les frais d’abonnement individuels.
Et enfin, il appartiendra à l’occupant de prendre en charge les frais de révision annuelle et éventuellement de réparations pour la chaudière individuelle.

Si le chauffage est collectif, il n’est en revanche pas possible de régler la température de son logement. L’occupant n’est pas davantage décideur des dates de chauffe. Il arrive que certains appartements se retrouvent trop chauffés pour éviter que d’autres le soient trop peu : cela peut être synonyme de gaspillage d’énergie, car l’on peut même être obligé d’ouvrir les fenêtres pour faire baisser la température du logement! En revanche, le point positif est que les frais relatifs aux révisions, réparations et achat d’énergie sont partagés entre les habitants, et les tarifs énergétiques souvent négociés.

La nature de l’énergie doit également être considérée.
Le prix du gaz n’a cessé d’augmenter dernièrement. Le prix du fioul est aussi très fluctuant. L’électricité est une énergie qui se révèle onéreuse à l’usage, surtout si l’isolation laisse à désirer. C’est également l’électricité qui alimente les pompes à chaleur, suffisantes pour les maisons. L’énergie solaire est l’énergie la plus propre, mais l’installation de départ est assez chère, et dans la plupart des régions en France, un chauffage d’appoint peut s’avérer nécessaire. Le bois est un matériau peu cher, mais le nombre de logements équipés en chaudières à bois (manuelles ou automatiques) reste faible.

On le voit, en matière de chauffage, peu de situations sont parfaites. Tout dépend de ses habitudes et de ses exigences en matière de confort de chauffage, de l’efficience de l’isolation du logement et/ou de l’immeuble… Autant d’éléments à considérer, au cas par cas.


Source : ADEME

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , , , , , , , , , ,
Un commentaire
  1. Maxom

    Beaucoup de futurs acquéreurs sont frileux devant un système de chauffage au fioul domestique. Pourtant, cette énergie est bien souvent plus économique que l’électricité ou le GPL, procure une chaleur douce dans le logement et une sécurité d’approvisionnement (cuve de stockage).

    S’informer est donc primordial !

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook