Mon projet immobilier

Mettre en location son bien non-meublé : astuces d’aménagement

Dans un bien non-meublé, le locataire peut avoir du mal à se projeter et être tenté de faire quelques travaux pour se sentir chez lui. Hélas, les goûts et les couleurs… Alors, pour l’aider à s’approprier les lieux, on peut procéder à quelques aménagements de la location vide qui lui éviteront de vouloir tout changer.

Les droits du locataire concernant l’aménagement d’une location vide

Le locataire a tout à fait le droit de procéder à des modifications de l’aménagement du logement pour le rendre plus confortable du moment que celles-ci ne transforment pas le bien loué. Si abattre une cloison ou modifier la fonction d’une pièce constitue une transformation qui doit être autorisée par le bailleur, changer les peintures, poser du papier peint ou installer des petits équipements comme des étagères, ne nécessite aucune autorisation. 

Néanmoins, pour récupérer la caution du logement dans son intégralité lors de son départ, le locataire doit, en principe, être en mesure d’enlever ce qu’il a installé en veillant à ne pas détériorer les murs. Il arrive cependant que locataire et bailleur trouvent un arrangement et décident de tout laisser en place à l’issue du bail. En revanche, il ne peut être obligé de repeindre les murs dans leur couleur d’origine que si les couleurs choisies rendent le logement inhabitable. 

A quoi sert la caution ?

Si le locataire a jeté des rideaux qui étaient là à son arrivée et qu’ils ont été mentionnés dans l’état des lieux d’entrée, le bailleur peut prélever un montant sur la caution de location. En effet, le locataire est tenu d’entretenir les éléments présents et de remettre en l’état les éventuels dégâts qu’il peut causer dans le logement.

Mettre la déco du bien à louer au goût du jour

Si le propriétaire a l’obligation de fournir un logement décent au locataire, rafraichir quelque peu la déco du bien à louer, en particulier les peintures, peut éviter de se retrouver avec des couleurs bariolées sur les murs au moment de l’état des lieux. 

Oser la peinture de couleur

Si des murs blancs donneront une impression de fraicheur et de propreté, rassurante pour le locataire, celui-ci aura peut-être envie d’y ajouter un peu de couleur. Pour l’aider à se projeter, on peut repeindre les pièces dans des teintes claires et pastel. Plutôt discrètes, elles sont idéales pour une déco de bien à louer. On peut aussi peindre un seul mur de couleur et laisser les autres blancs. Pour donner de la profondeur à la pièce, on mise sur des teintes froides comme un vert émeraude ou un bleu canard à appliquer sur le mur du fond. Dans un petit espace type studio, le mur de couleur peut également permettre de délimiter les espaces.

Poser un sol plus contemporain

Dans les maisons ou appartements anciens, les sols de cuisine ou de salle de bain ont tendance à être un peu vieillots et démodés. Pour les moderniser, on mise sur des sols en vinyle ou en PVC à disposer dans quelques pièces ou dans tout le logement pour créer une unité. Ces dalles adhésives ou à clipser sont très simples à poser. Effet parquet, béton ciré, carreaux de ciment, faïence, etc. il existe des milliers de modèles. Ce type d’aménagement dans une location non-meublée donnera l’impression d’un logement plus harmonieux.

Rafraichir la crédence de la salle de bain et de la cuisine

Les carrelages et les faïences des salles de bain et des cuisines méritent bien souvent un petit rafraichissement également. Plutôt que de tout casser, on investit dans un pot de peinture pour carrelage – pourquoi pas de couleur – et on repeint les vieux carreaux.

Penser aux aménagements pratiques dans une location vide

Comme son nom l’indique, une location vide est un bien sans meuble. Cependant, le locataire devra bien ranger ses affaires quelque part. Quelques petits aménagements basiques lui permettront de se projeter plus facilement et de ne pas avoir à acheter beaucoup de meubles. Pour le propriétaire, c’est aussi synonyme de moins de murs potentiellement abîmés ou percés qu’il faudra réparer à la fin du bail.

Les aménagements essentiels

L’objectif est de faciliter l’installation du locataire et de lui éviter d’entreprendre des modifications du logement. On pense alors aux aménagements utiles, comme un meuble de salle de bain et éventuellement un miroir et un porte-gobelet. On peut également installer des étagères pour faciliter le rangement, en particulier dans la cuisine. On optimise aussi l’espace en créant, par exemple, un dressing ou des rangements sous un escalier ou une sous-pente. Afin de plaire au plus grand nombre, on choisit des teintes et des modèles sobres et passe-partout.

Proposer des petits plus

Vous aviez posé des tringles, des rideaux, des appliques, un store, etc. ? Proposez-les à votre futur locataire mais ne lui imposez pas. Dans une location vide, il est en droit de refuser de les garder. En revanche, s’il les conserve, il ne faudra pas oublier d’inscrire chaque élément dans l’état des lieux d’entrée.

D'autres articles sur la location

Articles récents :

Tags  
Blog > Mon projet immobilier > Mettre en location son bien non-meublé : astuces d’aménagement