Grand Est, Haut-Rhin

Saint-Louis, une ville au coeur de l’Eurodistrict trinational de Bâle

Ville frontière avec l’Allemagne et la Suisse, Saint-Louis bénéficie d’une situation géographique exceptionnelle. Son marché immobilier est dynamique avec des opportunités dans le logement neuf.

Si la commune de Saint-Louis est située en France, elle rayonne au-delà des frontières nationales. Elle fait partie d’une agglomération dynamique d’un million d’habitants, l’Eurodistrict trinational de Bâle, à cheval sur trois pays : la France, l’Allemagne et la Suisse. Elle est reliée à Bâle par le tramway, qui va bientôt desservir l’aéroport international de BâleMulhouse-Fribourg.

La ville accueille sur son territoire de nombreuses entreprises dans l’industrie pharmaceutique et chimique, dont Novartis. La ville de Bâle abrite un pôle aéronautique pourvoyeur d’emplois, comportant notamment les entreprises Jet Aviation et Amac. Ceci explique que « la moitié des acheteurs sur la commune sont des travailleurs frontaliers », d’après Sébastien Ciavarella de l’agence CGA Immobilier.

UNE COMMUNE ACCESSIBLE POUR LES TRAVAILLEURS FRONTALIERS

Les prix de l’immobilier sur Saint-Louis sont supérieurs à ceux enregistrés dans le département du Haut-Rhin. Le prix moyen au m2 est de 2 471 €, alors que celui du département s’élève à 1 821 €. Ce niveau de prix séduit mécaniquement les travailleurs français frontaliers, ainsi que suisses et allemands. Les prix de l’immobilier de l’autre côté de la frontière sont en effet bien supérieurs. Pour acheter un bien sur Bâle, il faut compter plus de 9 000/m2 pour un appartement en centre-ville.

« Il faut compter un minimum de 450 000 € pour une maison neuve. « 

Sébastien Ciavarella, Dirigeant agence CGA Immobilier

LE MARCHÉ DE L’IMMOBILIER EST TRÈS TENDU

Les tensions se concentrent essentiellement autour de certains quartiers stratégiques pour les acheteurs. « Ils s’orientent vers le centre-ville, à proximité des arrêts de bus en direction de la Suisse ou des arrêts du tram à destination de Bâle », d’après Sébastien Ciavarella de CGA. Ils privilégient également la zone frontalière. Il existe une forte tension immobilière sur ces secteurs de la commune.

UN MARCHÉ PROPICE À L’INVESTISSEMENT LOCATIF

Le positionnement géographique d’exception de Saint-Louis attire de plus en plus d’investisseurs. Les programmes immobiliers neufs se multiplient. À côté des acheteurs en quête d’une résidence principale, de nombreux investisseurs se tournent vers l’immobilier ludovicien. Il représente même la moitié des acheteurs. L’immobilier neuf devrait continuer de progresser en 2020, et les prix devraient légèrement augmenter face à la pression immobilière. (Source : SeLoger)

Tags  
Blog > Grand Est > Haut-Rhin > Saint-Louis, une ville au coeur de l’Eurodistrict trinational de Bâle