Blog > Marché immobilier > Où habiter lorsque l’on travaille à Caen ?
Marché immobilier, Près de chez vous

Où habiter lorsque l’on travaille à Caen ?

Hausse du prix du carburant oblige, on compte de moins en moins de personnes qui travaillent à Caen mais habitent à la campagne…   

La 1ère couronne : un marché de report attractif

Dans les quartiers centraux de celle que l’on surnomme la Ville aux Cent Clochers (on n’en dénombre pourtant qu’une vingtaine…), trouver une maison de 150 m² à moins de 600 000 € tient de la gageure tant ce type de bien est prisé et l’offre restreinte. Les familles n’ont alors d’autre choix que de s’éloigner. Mais l’essence coûte cher. Et pour beaucoup de personnes qui travaillent à Caen, choisir d’habiter à plusieurs dizaines de km de leur lieu de travail est devenu un mauvais calcul.

D’où le regain d’attractivité dont bénéficie la 1ère couronne caenaise. Dans la banlieue sud, des communes comme Fleury-sur-Orne, Ifs, Mondeville, Cormelles-le-Royal ou encore Louvigny forment un marché de report très dynamique.

La campagne caennaise n’a plus la cote

Pour 8 Français sur 10, vivre à la campagne représente un idéal. Mais les personnes qui travaillent à Caen et habitent à plus de 30 km sont en voie de raréfaction. Car la perspective de pouvoir s’offrir du terrain et des logements plus grands peine désormais à compenser l’éloignement des commodités urbaines (commerces, administrations, transports, écoles, crèches, médecins). Situées à une dizaine de km au nord de Caen, Mathieu et Biéville-Beuville continuent, quant à elles, d’attirer les CSP+.

Voici des articles qui peuvent vous intéresser :

Tags  

Suivez-nous sur