Blog > Marché immobilier > Aix-en-Provence : les quartiers les plus tendance
Marché immobilier, Près de chez vous

Aix-en-Provence : les quartiers les plus tendance

S’il est une ville du Sud dont l’attractivité ne se dément pas, c’est bien Aix-en-Provence. Zoom sur le centre-ville, la Torse et les Allées Provençales, son trio gagnant.

Le centre-ville historique d’Aix : un cachet incontestable

Aix-en-Provence, que l’on présente parfois comme le Versailles provençal, est indissociable de son centre historique. « Le quartier Mazarin et le cours Mirabeau sont des valeurs sûres que l’on apprécie pour leurs hôtels particuliers et leurs appartements anciens » explique Catherine Serr, experte du marché immobilier aixois.

Ce secteur de la ville se caractérise aussi par une haute teneur en ruelles pavées, en places ombragées et en fontaines ouvragées. Si l’ancien aixois ne manque ni de charme, ni de cachet, on peut toutefois lui reprocher de manquer de confort.

« L’absence d’ascenseurs, la rareté des terrasses et des places de stationnement, les vis-à-vis ou encore le bruit festif (Aix compte plus de 90 000 étudiants, Ndlr) peuvent décourager certains acheteurs » précise Catherine Serr. Enfin, l’insuffisance de l’offre par rapport à la demande fait que les prix sont élevés (« de 5 000 à 7 000 € du m2 ») et destinent le centre-ville à une clientèle à fort pouvoir d’achat.

Aix est la 5e ville la plus chère de France (Source : LPI-SeLoger).

Indémodables Allées Provençales

Réussissant le tour de force d’être à la fois « tendance » et intemporelles, les Allées Provençales (aussi appelées les Allées, tout court) sont également très prisées. Tout au plus peut-on reprocher à ce quartier – qui est le plus récent de la ville – de manquer de cette touche d’authenticité que confère la patine du temps.

Ses immeubles modernes aux lignes épurées, ses logements spacieux, son emplacement stratégique (en prolongement du centre-ville) et sa douceur de vivre compensent toutefois largement sa contemporanéité et font incontestablement des Allées Provençales un spot incontournable de celle que l’on surnomme la Ville aux Mille Fontaines.

Quant aux tarifs, ils sont à la hauteur de l’attractivité du quartier. Entendez par là que les prix qui y sont pratiqués se situent dans la fourchette haute du marché aixois.

À Aix-en-Provence, le prix moyen d’un logement est de 683 843 € (Source : SeLoger).

La Torse, « the place to be » pour les familles aixoises

Quartier calme, cossu et doté d’un cadre verdoyant situé au sud-est de la ville, la Torse est un véritable havre de paix, à quelques encablures seulement de l’agitation de la vie citadine. « Son parc (de huit hectares, Ndlr) fait de la Torse le poumon vert d’Aix-en-Provence » explique Catherine Serr de l’agence immobilière du même nom. « Sa proximité avec Aix et sa facilité d’accès en font un secteur très apprécié ». Notamment des familles que la présence de nombreux établissements scolaires réputés ne manque pas d’attirer.

La Torse ayant longtemps été la chasse gardée d’une élite bourgeoise locale, il n’y a rien d’étonnant à ce que les prix de ses logements comptent encore parmi les plus élevés de la capitale des comtes de Provence. Ultra recherché, le quartier de la Torse se caractérise également – tout comme le centre-ville historique et les Allées Provençales – par une forte tension immobilière.

Et pour cause, les acquéreurs étant plus nombreux que les vendeurs, les logements proposés à la vente sont rares, la concurrence y est rude, les délais de vente réduits à la portion congrue et il n’est pas rare qu’un bien parte « au prix » si ce dernier est cohérent avec le marché.

À Aix, le délai de vente d’un bien est de 91 jours (Source : SeLoger).

Voici des articles qui peuvent vous intéresser :

Tags  

Suivez-nous sur