Blog > Aménagement > Déplacer sa pièce d’eau : qu’est-ce qu’il faut savoir ?
Aménagement

Déplacer sa pièce d’eau : qu’est-ce qu’il faut savoir ?

Vous avez un projet de rénovation ou de réaménagement de votre logement, et ce projet vous amène à vouloir déplacer une pièce d’eau. Ces travaux s’avèrent délicats bien que réalisables, c’est pourquoi vous devez vous pencher sur les contraintes, les différents cas de figure, les normes et le budget d’un tel projet.

Les contraintes du déplacement d’une pièce d’eau

Lorsque l’on souhaite déplacer sa salle de bains ou sa cuisine qui sont des pièces d’eau, la première contrainte que vous devez prendre en compte est la présence des canalisations. Les tuyaux d’arrivée et d’évacuation d’eau doivent en effet être démontés dans la pièce initiale, et doivent être installés dans la nouvelle pièce. L’enjeu étant de s’assurer de l’étanchéité de la nouvelle installation, de se prémunir des risques de refoulement et de limiter les risques de fuites.

Vous l’aurez compris, déplacer une pièce d’eau ne s’improvise pas, et même si le projet reste réalisable, il est plus raisonnable de confier ce travail à un entrepreneur.

Inverser deux pièces d’eau

Parmi les possibilités lorsque l’on souhaite déplacer une pièce d’eau, on peut par exemple envisager d’inverser la cuisine et la salle de bains. C’est le cas de figure le plus simple en termes d’installation des canalisations, car les tuyaux d’entrée et de sortie d’eau sont présents dans les deux pièces. L’idéal est donc de penser l’aménagement de ces deux pièces en fonction des canalisations existantes : cela permet de gagner du temps et d’économiser sur le budget des travaux.

En revanche, vous allez devoir repenser l’agencement, refaire les revêtements qu’il s’agisse du sol et des murs, mais il est possible de réutiliser les équipements initiaux à condition que leurs dimensions soient cohérentes vis-à-vis de la nouvelle configuration : lavabo, douche, baignoire, meubles de cuisine, évier, etc.

Déplacer une pièce d’eau dans un espace non raccordé

Si votre projet consiste à tirer l’eau dans une pièce non raccordée, l’enjeu principal va être de raccorder cet espace à l’arrivée et à l’évacuation de l’eau. Il vous faut donc déplacer les canalisations, en commençant par démonter l’installation initiale.

Vous allez ensuite prévoir le prolongement des canalisations existantes, en prenant soin de réaliser un plan de votre future pièce au préalable, afin de déterminer précisément l’emplacement des sanitaires en amont des travaux.

Prenez également des mesures pour connaître la longueur des canalisations à tirer, et enfin, définissez le nombre de coudes, de raccords et de colliers nécessaires pour prolonger cette installation jusqu’à la nouvelle pièce d’eau. Parfois, des soudures sont également indispensables.

Bon à savoir

Déplacer une pièce d’eau peut également parfois nécessiter d’abattre des cloisons pour en ériger de nouvelles, pensez donc à établir un plan et pourquoi pas à demander conseil à un architecte d’intérieur.

Les normes et les étapes à prévoir

Lorsqu’il s’agit de désinstaller, déplacer et/ou réinstaller un raccordement en eau, les travaux effectués répondent à des normes strictes visant à assurer la sécurité de tous. Parmi ces normes, on relève :

– La couleur des tuyaux, qui doit être bleu pour l’eau potable, marron pour l’assainissement, etc.
– La distance entre les différents réseaux est de 20 cm minimum, et les réseaux d’assainissement doivent respecter une profondeur qui varie selon les régions.
– La profondeur hors gel pour les canalisations d’eau est différente selon les régions et leurs climats respectifs.
– La norme NF P 98-331 impose une profondeur minimale à respecter de 80 cm pour les canalisations de plus de 4 bars de pression ainsi que pour celles situées sous la chaussée, et cette profondeur est de 70 cm pour les canalisations sous trottoir de moins de 4 bars.
– Les tuyauteries doivent être assises sur un fond de fouille stable, épierré, solide et dépourvu de points durs afin d’éviter les percements.

Enfin, notez que certaines étapes sont incontournables lors de tels travaux, et ces étapes peuvent s’avérer contraignantes lorsque cela dure plusieurs jours : il s’agit notamment de couper l’alimentation en eau jusqu’à la fin des travaux. Vous n’y aurez donc pas accès temporairement et un relogement sera certainement nécessaire.

Le budget pour le déplacement d’une pièce d’eau

Enfin, il est indispensable de penser au budget pour déplacer une salle de bains ou une cuisine. Mais ce budget dépend d’un nombre très important de paramètres, comme la surface de la pièce d’eau d’origine et celle que vous souhaitez créer, la présence d’un raccordement à l’eau ou non dans la pièce qui va accueillir votre future salle de bains ou cuisine, des matériaux que vous choisissez pour les revêtements et les équipements, de la complexité du travail à réaliser, du remplacement ou de la récupération des équipements comme les lavabos, éviers, douches, baignoires et bien évidemment des honoraires pratiqués par le professionnel.

Déplacer une pièce d’eau est un projet qui doit idéalement être confié à un entrepreneur, afin de bénéficier de garanties et pour maximiser les chances d’avoir une installation stable, sécurisée et aux normes.

Voici quelques articles qui pourraient vous intéresser :

Tags  

Suivez-nous sur