Blog > Questions immobilières > Comment vérifier la plomberie d’un logement avant d’acheter ?
Questions immobilières

Comment vérifier la plomberie d’un logement avant d’acheter ?

Durant la visite d’un logement, certains éléments méritent plus que d’autres d’être inspectés minutieusement. C’est le cas de la plomberie qui doit faire l’objet d’un check-up complet pour vous assurer l’absence de défaillances inquiétantes.

Quels sont les éléments à checker pour vérifier la plomberie ?

La plomberie dans une maison à vendre est un élément à ne surtout pas négliger, car les défaillances sont fréquentes, elles peuvent vous incommoder fortement à votre emménagement et surtout vous coûter très cher en termes de réparations. Il est donc impératif que vous réalisiez un diagnostic plomberie au cours de la visite, en prenant le temps d’évaluer différents paramètres :

– Penchez-vous sur la chaudière, et demandez notamment à consulter la facture d’achat ainsi que les différentes factures pour l’entretien. La chaudière doit être révisée chaque année, et sa durée de vie est généralement de 10 à 15 ans. Elle ne doit ni produire de bruit suspect ni présenter de fuite et l’entretien doit être régulier.

– Vérifiez que le logement est exempt de fuites d’eau, car cela entraîne une surconsommation et des problèmes d’humidité à termes. Pour ce faire, actionnez donc les robinets, les WC, vérifiez d’abord visuellement qu’aucune fuite n’est détectable. Vous pouvez également relever le compteur en début de visite, puis comparer avec la valeur affichée en fin de visite. Si les deux sont différents alors que personne n’a utilisé de l’eau, vous pourrez en conclure que des fuites sont présentes.

– Les gouttières doivent également faire l’objet d’une attention particulière, examinez donc l’état de celles-ci : recherchez d’éventuelles traces de moisissure, la présence de traces d’infiltration sur le plafond du logement, vérifiez qu’elles sont en bon état et s’il pleut le jour de votre visite, l’eau doit s’écouler correctement.

– Vérifiez l’étanchéité des joints du carrelage, car cette étanchéité limite les risques d’infiltrations, de moisissures, de dégât des eaux, etc.

Bon à savoir

Certains problèmes liés à la plomberie peuvent être requalifiés de vices cachés et donner lieu à une indemnisation après l’achat du logement.

Quelles défaillances sont inquiétantes ?

Au cours de votre inspection de la plomberie, certaines défaillances doivent vous alerter et attirer votre attention, car elles peuvent être plus inquiétantes que d’autres du fait de leurs conséquences. C’est notamment le cas des ruptures de canalisation, en particulier si le vendeur a laissé traîner le problème depuis un moment. Cela va non seulement engendrer des frais importants, mais également des problèmes d’humidité qui peuvent conduire à l’insalubrité.

Dans le même ordre d’idée, une chaudière qui aurait plus de 15 ans et qui présenterait les signes d’un entretien pas ou peu réalisé, présente le risque de fuites de monoxyde de carbone, très dangereux pour la santé. Il faudra donc prévoir son remplacement immédiatement après l’achat.

Il en va de même pour les fuites dans les canalisations enterrées qui engendrent non seulement une consommation d’eau importante (pouvant également entraîner des problèmes d’humidité), mais également des frais de réparation coûteux.

Plomberie : comment évaluer le prix des réparations ?

En matière de plomberie, les réparations peuvent être importantes, en particulier si elles s’accumulent en raison de plusieurs travaux à réaliser. A titre d’exemple, vous devez prévoir les prix moyens suivants pour rénover la plomberie d’un logement :

– Pour le remplacement d’une chaudière, comptez 1 200 € minimum pour un cumulus, mais certaines chaudières plus grandes et plus sophistiquées peuvent atteindre les 10 000 €, avec une moyenne à 3 000 €.

– Pour réparer les fuites dans la robinetterie ou les canalisations, prévoyez 500 à 1 400 € s’il s’agit de canalisations enterrées. Un robinet vous coûtera entre 10 et 25 € l’unité, mais vous devrez ajouter le prix de la pose si vous faites appel à un professionnel, de l’ordre de 70 à 90 € par robinet à ajouter au prix d’achat.

– Pour la réfection des gouttières, le prix s’échelonnera entre 200 et 1 500 € selon la gravité de la défaillance, le matériau choisi, la taille à couvrir et les prix pratiqués par le professionnel pour la pose.

Mais si vous souhaitez une estimation précise du prix des travaux de plomberie dans le logement que vous souhaitez acheter, programmez une visite avec un plombier qui inspectera chaque élément un par un et qui vous fournira un devis comprenant toutes les réparations à faire.

Bon à savoir

Lors d’un achat immobilier, vous devez pouvoir consulter un diagnostic amiante, un diagnostic assainissement collectif le cas échéant, un diagnostic électricité, un diagnostic ERP dans certaines communes, un diagnostic gaz, un diagnostic termites, un diagnostic DPE et un diagnostic mérule dans certains secteurs.

Ces articles vont peut-être vous intéresser :

Tags  

Suivez-nous sur