Blog > Mon projet immobilier > Crédit immobilier : mettre toutes les chances de son côté
Mon projet immobilier

Crédit immobilier : mettre toutes les chances de son côté

Vous avez besoin d’un crédit immobilier pour acheter votre maison ou votre appartement ? Les conseils à suivre pour constituer votre dossier de demande et mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir votre emprunt immobilier.

Comment bien consolider votre dossier de demande de prêt ?

Pour obtenir votre crédit immobilier, vous devez constituer un dossier de demande de prêt et le transmettre à votre banque. Ce dossier doit faire l’objet d’une préparation soignée et contenir de nombreux documents et justificatifs concernant votre état civil, vos revenus et votre achat. Toutes les banques réclament les mêmes documents dans le cadre d’une demande de prêt.

Votre dossier doit notamment contenir une pièce d’identité, un justificatif de domicile de moins de 3 mois, un contrat de travail ou tout autre document attestant de votre profession, vos 3 derniers bulletins de salaire, vos 2 derniers avis d’imposition, vos derniers relevés de compte, un justificatif d’apport personnel, un avant-contrat ou un contrat de réservation signé ou encore les documents relatifs à une éventuelle demande d’aide financière (prêt à taux zéro, prêt Action logement…).

Il est indispensable de présenter les documents originaux à la banque prêteuse, même si celle-ci ne conserve que les copies par la suite. Mieux vaut réaliser votre dossier de prêt en amont, afin de montrer votre sérieux à la banque.

Bon à savoir

Si vous empruntez à deux, chaque membre du couple devra fournir tous les documents demandés.

Comment multiplier vos chances d’obtenir votre emprunt ?

Si avoir un dossier complet est indispensable, cela n’est pas suffisant pour convaincre une banque de vous accorder un crédit. La banque prêteuse va surtout vérifier que vous disposez des ressources financières suffisantes pour pouvoir prendre en charge vos mensualités de remboursement. Elle va vérifier que vous n’avez pas eu de découverts dans les 6 derniers mois, que vous n’avez pas une multitude de crédits à la consommation en cours de remboursement et que vous disposez d’un apport personnel correspondant à au moins 10 % de la somme que vous souhaitez emprunter, afin de couvrir vos frais d’achat, notamment vos frais de notaire.

Plus votre apport sera important, plus la banque sera disposée à vous accorder un crédit avantageux. Pour maximiser vos chances de décrocher votre crédit, il est conseillé de mettre de l’argent de côté régulièrement dans les mois qui précèdent votre demande, afin de montrer à la banque que vous êtes en capacité d’épargner.

Avant de prendre rendez-vous avec la banque, pensez également à faire une simulation de crédit immobilier afin de connaître exactement la somme que vous pouvez emprunter et estimer le prix du logement que vous pouvez acheter.

Chiffres clés

Pour obtenir un crédit immobilier, votre taux d’endettement ne doit pas excéder 33 % de vos revenus mensuels.

Faut-il passer par un courtier pour obtenir un crédit ?

Pour bénéficier d’un taux attractif, être accompagné dans toutes vos démarches et être certain d’avoir un dossier complet, il est conseillé de faire appel à un courtier. Il fera tout pour négocier au mieux avec les différentes banques et mettre en valeur votre dossier, afin de vous obtenir les meilleures conditions d’emprunt possibles.

Le courtier peut aussi faire en sorte de baisser le prix de votre assurance-emprunteur. Passer par un courtier, c’est également un véritable gain de temps, dans la mesure où vous n’aurez pas à démarcher l’ensemble des établissements bancaires pour comparer leurs offres, c’est le courtier qui le fera pour vous. Si vous ne savez pas vraiment comment mettre en valeur votre dossier de demande de prêt ou que vous ne disposez pas du temps nécessaire pour mettre en concurrence les différentes banques, il peut être judicieux de faire appel à un courtier en crédit immobilier.

Précisons que les frais de courtage ne sont payables qu’une fois la souscription du crédit immobilier actée. Ces frais sont d’ailleurs souvent offerts par les courtiers.

Vocabulaire immobilier : 10 termes à connaitre lors d’un achat

Séquestre : Somme versée par l’acheteur lors de la signature de l’avant-contrat, qui vient en déduction du prix de vente lors de la signature de l’acte authentique. Le séquestre est conservé par l’agent immobilier, qui ne peut le restituer qu’avec l’accord du vendeur ou de l’acquéreur, ou une décision de justice.

Acompte : Somme d’argent souvent demandée par le vendeur lors de la signature du compromis de vente. L’acompte, qui représente généralement 10 % du prix de vente, est déduit du prix lors de la signature de l’acte authentique.

Acte authentique de vente : Acte inhérent à toute vente immobilière. Rédigé par un notaire ou un huissier de justice, il définit les droits et les obligations de l’acheteur et du vendeur.

Apport personnel : Somme d’argent que l’acheteur apporte lors de son achat immobilier, pour compléter son crédit immobilier.

Compromis de vente : Avant-contrat, qui établit les conditions de la vente, avant la signature de l’acte authentique. Il engage le vendeur et l’acquéreur à respectivement vendre et acheter le bien.

Courtier immobilier : Professionnel qui joue rôle d’intermédiaire entre une banque et l’acheteur : il démarche plusieurs établissements prêteurs pour négocier les meilleurs taux d’emprunt.

Délai de rétractation : Délai de 10 jours qui permet à l’acquéreur de renoncer à son engagement d’achat. Ce délai court à compter du lendemain de la première présentation de la lettre notifiant la promesse de vente à l’acheteur, ou le lendemain de sa remise en main propre par le professionnel.

Frais de notaire : Somme payée par l’acheteur lors de la signature de l’acte authentique de vente, qui se compose d’impôts et taxes revenant à l’Etat et aux collectivités (droits de mutation), des débours (frais payés par le notaire pour le compte de l’acquéreur) et de la rémunération du notaire.

Hypothèque : Permet à l’emprunteur de mettre en garantie un bien immobilier pour couvrir le risque de son emprunt auprès de la banque prêteuse.

Vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) : Vente d’un logement neuf sur plan. L’acheteur devient propriétaire du logement au fur et à mesure de sa construction.

Conseil Logic-Immo

Si vous êtes déjà propriétaire, pensez à estimer votre logement actuel pour avoir une idée du budget dont vous disposez pour votre nouvel achat.

Tags  

Suivez-nous sur