Blog > Marché immobilier > Les acheteurs en Île-de-France sont sous tension !
Marché immobilier

Les acheteurs en Île-de-France sont sous tension !

En Île-de-France, les acquéreurs immobiliers se sentent de plus en plus sous tension : plus de 3 acheteurs franciliens sur 4 redoutent même de ne pas trouver un logement correspondant à leurs attentes.

 

Immobilier : 40 % des Franciliens redoutent une nouvelle hausse des prix

Selon la dernière étude de l’Observatoire Logic-Immo du Moral Immobilier, l’avenir reste placé sous le signe de la surchauffe concernant les prix de l’immobilier en Île-de-France. En effet, 40 % des acheteurs immobiliers franciliens pensent que les prix de vente des logements, qui atteignent déjà des sommets dans certains secteurs du Grand Paris, vont encore augmenter dans les 6 prochains mois. Toujours d’après cette étude, près de 4 acheteurs immobiliers franciliens sur 10 recherchent un logement dont le prix de vente dépasse les 400 000 €. Un budget significatif qui s’explique par le fait qu’en Île-de-France, les candidats à l’accession immobilière sont désormais contraints d’ajuster leur budget face à l’offre locale, s’ils souhaitent concrétiser leur projet d’acquisition.

 


Bon à savoir

Pour plus d’un Francilien sur deux (56 %), le processus d’achat immobilier est compliqué.


 

76 % des acheteurs craignent de ne pas trouver un bien correspondant à leurs attentes

Véritable prise de pouls du moral des acquéreurs immobiliers en ce début d’année 2019, l’Observatoire du Moral Immobilier montre qu’en Île-de-France, les candidats à l’accession immobilière perçoivent très clairement la tension du marché sur leur zone de recherche. En ce qui concerne leur vision sur l’offre immobilière, plus de 3 futurs acquéreurs franciliens sur 4 (76 %) craignent l’absence de biens immobiliers correspondant à leurs attentes. « En ce début d’année, 56 % des porteurs de projet franciliens pensent que le processus d’achat immobilier est difficile. De même, 29 % pensent que les biens qui les intéressent partent trop vite. La tension immobilière est palpable sur le moral des acquéreurs en Île-de-France » souligne Mathilde Voegtlé, Responsable études chez Logic-Immo.

 


Chiffre clé

29 % des acheteurs franciliens trouvent que les biens intéressants sont vendus trop rapidement.


 

 

 

Tags  

Suivez-nous sur