Blog > Mon projet immobilier > Je suis étudiant, comment faire pour toucher les aides au logement ?
Mon projet immobilier

Je suis étudiant, comment faire pour toucher les aides au logement ?

Comme la plupart des étudiants, vous avez certainement un budget serré. Mais savez-vous que vous pouvez bénéficier d’aides pour vous loger ? Garantie Visale, APL, Aide Mobili-Jeune… tout savoir sur les aides destinées aux étudiants.

 

APL, ALF ou ALS : tout savoir sur les aides de la CAF

De nombreux étudiants, à la recherche d’une location, doivent faire face aux prix des loyers, souvent élevés. Pour remédier à cela, de nombreux dispositifs ont été mis en place, à commencer par les aides de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales), dont le montant dépend des ressources, du loyer et de la ville où se trouve le logement. APL, l’ALS et l’ALF… ces trois aides ne sont pas cumulables.

 

L’APL : L’aide personnalisée au logement (APL)

Elle est versée sous condition de ressources aux étudiants locataires ou colocataires d’un logement conventionné à titre de résidence principale. Un logement conventionné est un logement dont le bailleur s’engage à respecter certaines contraintes (montant du loyer, durée de bail, normes de confort…). Pour bénéficier de l’APL, le locataire ne doit pas louer le logement à un membre de sa famille (parents, grands-parents, etc.). De plus, le logement doit remplir certaines conditions de salubrité. Il devra comporter au moins une pièce principale d’une surface minimum de 9 m² avec une hauteur de plafond d’au moins 2,20 mètres.

 

L’ALS : L’allocation de logement social

C’est une aide dont il est possible de bénéficier même si le logement loué ne fait pas l’objet d’une convention entre le propriétaire et l’État. Pour bénéficier de l’ALS, le logement doit cependant avoir une superficie minimale de 9 m² pour une personne et de 16 m² pour deux. Le montant de l’aide peut atteindre 200 euros maximum et est calculé en fonction de plusieurs éléments (situation familiale, ressources et montant du loyer). Le locataire peut choisir de percevoir directement cette somme ou demander qu’elle soit versée au propriétaire, qui déduira son montant du loyer.

 

L’ALF : L’allocation de logement familial

Elle est versée à des étudiants isolés ou en couple avec personne à charge. Cette aide est destinée uniquement aux bénéficiaires de prestations familiales ou de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé, aux personnes qui ont un enfant de moins de 21 ans à charge et qui ne bénéficient pas de prestations familiales ou de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH), aux personnes qui ont à leur charge un ascendant de plus de 65 ans ou une personne de leur famille en situation de handicap, aux jeunes couples mariés depuis moins de 5 ans qui n’ont pas d’enfant à charge, et aux femmes enceintes qui n’ont aucune personne à charge, à partir du mois qui suit le 4e mois de grossesse et jusqu’à la naissance de l’enfant.

 


Bon à savoir

Les APL sont directement versées au propriétaire : le montant perçu sera déduit du loyer.


 

Loca-Pass, Visale… louer un logement sans garant, c’est possible

Vous êtes étudiant et vous avez 30 ans ou moins ? Vous pouvez peut-être bénéficier de la Garantie Loca-Pass, proposée par Action Logement. Pour cela, il faut que vous soyez en formation professionnelle (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation), boursier ou que vous ayez un CDD d’au moins 3 mois en cours au moment de votre demande. Vous pouvez également en bénéficier si vous avez un ou plusieurs CDD pour une durée cumulée d’au moins 3 mois au cours des 6 derniers mois, ou si vous avez une convention de stage d’au moins 3 mois. Précisons que les moins de 31 ans à la recherche d’un emploi ou salariés peuvent également profiter de cette aide, destinée à prendre en charge les impayés de loyers et de charges pendant 3 ans. Pour bénéficier de la Garantie Loca-Pass, le logement loué doit faire l’objet d’une convention Anah ou donner droit à l’APL, et appartenir à une personne morale (association, organisme HLM). Sachez également que depuis 2018, la Garantie Visale, qui était auparavant réservée aux salariés, peut couvrir les loyers et charges impayés des locataires étudiants de 18 à 30 ans, dans la limite d’un loyer de 1 500 € à Paris et de 1 300 € sur le reste du territoire, et dans la limite de 36 mensualités impayées.

 


Bon à savoir

Depuis 2019, la garantie Visale couvre également le bail mobilité et prend en charge des dégradations locatives.


 

Avance Loca-Pass : une aide pour financer son dépôt de garantie

En plus de la Garantie Visale ou Loca-Pass, certains étudiants de moins de 30 ans peuvent également bénéficier de l’Avance Loca-Pass pour louer leur logement. Il s’agit d’une avance sans intérêt (à taux zéro) de 1 200 euros maximum, sur 25 mois maximum (20 euros minimum par mois) pour financer le dépôt de garantie demandé par le propriétaire-bailleur au moment de l’entrée du locataire dans son nouveau logement. Pour bénéficier de l’Avance Loca-Pass, l’étudiant doit être en formation professionnelle (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation), avoir un CDD d’au moins 3 mois en cours lors de la demande de l’aide, avoir une convention de stage en cours ou être boursier. Les moins de 31 ans en recherche d’emploi ou salariés d’entreprises du secteur privé peuvent également en bénéficier. Si le locataire doit respecter certains critères pour bénéficier de l’aide, il est possible de l’obtenir quel que soit le type de logement loué (propriétaire privé ou logement social), à condition qu’il constitue la résidence principale du locataire étudiant.

 


Conseil Logic-Immo

Pour savoir si vous pouvez bénéficier d’aides au logement, il suffit de faire une simulation en ligne, sur le site de la CAF ou d’Action Logement.


   

 

L’aide Mobili-Jeune, késako ?

Si vous avez moins de 30 ans et que vous êtes en train de suivre une formation en alternance (contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation) au sein d’une entreprise du secteur privé, vous pouvez bénéficier de l’aide Mobili-Jeune pour louer votre logement. Cette aide, proposée par Action Logement, est destinée à prendre en charge une partie du loyer du locataire étudiant, et ce gratuitement. Il est possible de bénéficier jusqu’à 100 € d’aide par mois pour payer son loyer, pendant 3 ans au maximum. Précisons cependant que l’aide Mobili-Jeune n’est pas versée mensuellement, mais semestriellement. En revanche, elle peut être cumulée avec l’APS, l’ALS et l’avance Loca-Pass. Pour bénéficier de cette aide, le salaire mensuel brut du locataire étudiant doit être inférieur ou égal à 100 % du SMIC. La demande doit également être déposée 3 mois avant la date de démarrage du cycle de formation de l’étudiant ou jusqu’à 6 mois après cette date. Il est possible de bénéficier de l’aide Mobili-Jeune pour une colocation, une location vide ou meublée, une location dans un foyer ou une résidence sociale ou encore une sous-location dans le parc social.

 


Quid des aides locales ?

Certaines villes, régions ou départements proposent des aides au logement supplémentaires aux étudiants.


 

Vidéo :

 

 

 

Tags  

Suivez-nous sur