Blog > Questions immobilières > Est-ce que je peux négocier l’assurance emprunteur pour un crédit immobilier ?
Questions immobilières

Est-ce que je peux négocier l’assurance emprunteur pour un crédit immobilier ?

L’assurance emprunteur est un poste de dépense important lorsque l’on souscrit un prêt immobilier. Il peut donc s’avérer intéressant de renégocier, voire de changer de contrat, afin de réaliser des économies, mais également pour bénéficier de meilleures garanties.

 

Crédit photo : sebra

 

Négocier votre contrat d’assurance emprunteur peut vous faire économiser

Il est tout à fait possible de renégocier son contrat d’assurance emprunteur, qui apporte une garantie à la banque lors de la souscription d’un prêt immobilier. Ce contrat est proposé par défaut par la banque lorsque vous acceptez votre crédit, et il s’agit d’un contrat de groupe, dont les coûts sont mutualisés. Les tarifs ne sont donc pas toujours les plus avantageux, et les garanties ne sont pas non plus personnalisées, et donc pas toujours les plus adaptées à votre profil. Il est donc utile de négocier voire de changer son contrat d’assurance emprunteur, afin de réaliser des économies sur le coût global, mais également pour être couvert au mieux, en fonction de vos propres besoins.

 

Bon à savoir

Il existe des courtiers en assurance prêt qui peuvent négocier pour vous auprès de plusieurs compagnies d’assurance. Il pourra ainsi vous décrocher le meilleur contrat, eu égard à votre profil.

 

Comment changer d’assurance emprunteur ?

En 2015, la loi Hamon a permis de simplifier la procédure de résiliation des assurances de prêt, afin de permettre aux emprunteurs d’opter pour le contrat qui leur convient. Ainsi, vous bénéficiez de 12 mois pour changer de contrat d’assurance emprunteur à tout moment, à compter de la signature de l’offre de prêt. Par la suite, le changement d’assurance est encore possible, chaque année à la date d’échéance de votre contrat de prêt. Concrètement, la délégation d’assurance vous permet donc de ne pas conserver obligatoirement le contrat de groupe proposé par la banque. Ce contrat peut rarement être négocié, dans la mesure où il s’agit d’une offre collective conçue pour assurer l’ensemble des emprunteurs. En revanche, si vous changez d’assurance et que vous optez pour une autre compagnie, la négociation devient possible, puisque le prix et les garanties sont fixées en fonction de vous et de votre profil. Vous pouvez donc faire marcher la concurrence et demander différents devis, afin de connaître les offres les plus avantageuses financièrement, et les garanties les plus solides. Pensez également à définir vos besoins, ainsi que la quotité de chacun des co-emprunteurs le cas échéant. Vous pouvez ensuite comparer les différentes offres, et négocier auprès de certaines compagnies pour obtenir un alignement des prix.

 

Bon à savoir

Apportez une attention particulière aux garanties décès, incapacité temporaire totale, invalidité permanente totale, invalidité permanente partielle, perte totale et irréversible d’autonomie, ou encore chômage. Ces garanties sont déterminantes en cas de difficulté, si l’assureur doit rembourser le crédit à votre place.

 

La banque doit valider le changement de contrat d’assurance emprunteur

Si le changement d’assurance emprunteur est désormais possible à tout moment ou presque, vous ne pouvez pas opter pour n’importe quel contrat pour autant. Pour que la délégation d’assurance soit possible, vous devez opter pour un contrat dont les garanties sont au moins équivalentes à celles qui étaient mises en place dans le contrat de la banque. La banque doit d’ailleurs valider le changement de contrat, et si elle refuse, elle doit motiver son refus. Généralement, le refus de la banque est justement dû à des garanties insuffisantes, ou à un délai dépassé. Si la banque accepte le changement, vous basculez alors sur un nouveau contrat, de nouvelles garanties et de nouveaux tarifs.

 

Bon à savoir

Si vous faites racheter votre crédit, vous pourrez également changer d’assurance emprunteur en même temps, car le rachat équivaut à un nouveau crédit.

 

 

Tags  

Suivez-nous sur