Blog > Mon projet immobilier > Comment ça marche un courtier en immobilier ?
Mon projet immobilier

Comment ça marche un courtier en immobilier ?

Le courtier en immobilier est devenu incontournable puisque c’est lui qui permet aux emprunteurs de réaliser des économies importantes lorsqu’ils souscrivent un prêt immobilier. A quel moment faire appel au courtier ? Quel est son champ d’action ? Quel est le coût des services d’un courtier ?

 

 

Le courtier décroche le meilleur prêt

Le rôle du courtier en immobilier consiste à décrocher le meilleur prêt immobilier pour son client, et en particulier, le taux d’intérêt le plus bas. Il compte ainsi plusieurs banques dans son réseau, auxquelles il soumet la demande de prêt de son client, et avec lesquelles il négocie des conditions d’emprunt plus avantageuses. Le courtier obtient alors différentes offres de prêt, dont les taux applicables tiennent compte du revenu de l’emprunteur, de la composition de son foyer, de son taux d’endettement, de sa profession, etc. Une fois que le courtier a réalisé ses différents montages financiers et obtenu toutes les offres des banques qui constituent son réseau, il propose la meilleure offre à son client, qui est libre de l’accepter ou de la refuser. Si l’emprunteur accepte l’offre proposée par le courtier, c’est à ce moment qu’il devra lui verser ses honoraires. En revanche, s’il refuse les offres de prêt proposées, il ne doit aucune somme au courtier.

Enfin, notez que les courtiers en immobilier ne proposent pas tous le même accompagnement :

– Certains accompagnent leurs clients physiquement du début jusqu’à la fin du projet de demande de prêt, les reçoivent et les conseillent à tous les moments. Généralement, ils prospectent et négocient directement auprès des banques pour obtenir la meilleure offre.

– Certains courtiers ne sollicitent pas directement les banques mais utilisent simplement les grilles tarifaires que celles-ci leur ont transmis pour élaborer un montage financier.

– Certains courtiers ne proposent que des services en ligne et à distance et ne rencontrent pas directement leurs clients.

 

A quel moment contacter un courtier en immobilier ?

Faire appel à un courtier en immobilier s’envisage lorsque l’on souhaite souscrire un prêt immobilier. A ce moment-là, on distingue deux possibilités :

– Vous pouvez soit faire appel au courtier en premier lieu, avant même de connaître l’offre de votre propre banque. Vous pourrez alors voir si elle figure parmi les banques proposant les prêts immobiliers les plus intéressants, par l’intermédiaire du courtier.

– Vous pouvez vous tourner vers un courtier après avoir pris un premier rendez-vous avec votre banque. Si vous trouvez que son offre n’est pas intéressante ou que vous souhaitez savoir comment se situent les autres banques, il est toujours utile de se tourner vers un courtier.

 

Des frais de courtage compris entre 500 et 1 500 €

Les services d’un courtier sont payants et vous devez régler des frais de courtage, à savoir les honoraires du courtier. En revanche, certains frais de courtage se substituent aux frais de dossier de banque, ce qui devient donc indolore financièrement pour l’emprunteur. De même, si vous optez pour une demande en ligne ou par téléphone, les services de certains courtiers sont gratuits. Si vous optez pour une prise en charge intégrale, vous devez compter en moyenne 900 €, avec des tarifs moyens qui sont généralement compris entre 500 et 1 500 €. Notez que ces frais sont négociables et qu’ils s’ajoutent aux frais de dossier compris entre 0 et 300 €. En revanche, ces sommes ne sont dues au courtier en immobilier que si vous acceptez l’une des offres de prêt qu’il vous a proposées. A défaut, vous n’avez rien à lui verser.

 

Le courtier permet de réaliser entre 0,2 et 0,6 % d’économie

Bien que les économies que vous réalisez, grâce au courtier en immobilier, dépendent de votre profil, on estime généralement ces économies à 0,2-0,3 % sur le taux de crédit. Ces économies peuvent même atteindre 0,5 à 0,6 % pour les primo-accédants, à savoir les personnes qui acquièrent leur résidence principale pour la première fois ou encore pour les emprunteurs dont les revenus sont supérieurs à 5 000 € par mois à deux. De plus, le courtier ne négocie pas seulement des taux d’intérêt plus bas, il peut également obtenir une exonération des frais de dossier, une réduction ou une suppression des indemnités de remboursement anticipé, et parfois des conditions plus avantageuses pour l’assurance emprunteur. En résumé, vous pouvez atteindre une économie de 13 000 € pour un emprunt de 200 000 € sur 20 ans par exemple.

Tags  

Suivez-nous sur