Blog > Blog-Logic-Immo > J’emménage chez mon copain, comment changer sa déco sans le vexer ?
Blog-Logic-Immo, J'aménage

J’emménage chez mon copain, comment changer sa déco sans le vexer ?

Avec votre copain, vous passez un cap déterminant : l’emménagement dans le même appart. Oui mais voilà, sa déco laisse à désirer et vous ne souhaitez pas le formuler de cette façon. Entre ruse et diplomatie, sachez user de toutes les astuces possibles pour redécorer votre cocon de toute urgence.

Ne pas imposer, mais suggérer des changements

Le maître-mot lors d’un changement de déco chez votre copain, c’est la diplomatie et la subtilité. Pour ce faire, il faut tout d’abord que cette idée de changement de décoration ne lui paraisse pas imposée, et c’est là que les choses se corsent. Vous devez faire en sorte que l’idée vienne de lui, lui suggérer des idées, et développer vos arguments. En lui expliquant, par exemple, que cet appart est maintenant celui d’un couple et non celui d’une personne célibataire, que vous estimez que cet espace doit vous ressembler à tous les deux pour vous y sentir bien… il ne pourra pas se montrer insensible à ces arguments.

 

Pour tout changer, il faut y aller progressivement

Tout d’abord, mettez-vous en tête que pour que cette redécoration reste tolérable et tolérée, il va falloir s’armer de patience. N’arrivez pas un matin en lui annonçant que vous allez opérer un changement radical, car il se sentira dépossédé de son espace et aura l’impression de ne plus le reconnaître. Ne le laissez pas penser que cet appart n’est plus le sien, et abordez le sujet de la déco de temps en temps, par à-coups : au détour d’une virée shopping où vous aurez l’occasion de l’emmener innocemment dans un magasin d’ameublement et de déco, en lui montrant des idées de déco de temps en temps sur les pages dédiées des réseaux sociaux, etc. Et surtout, n’oubliez jamais de lui demander son avis, afin de mieux cerner ses goûts d’une part, et d’autre part pour lui montrer qu’il participe à ce changement et qu’il en est aussi l’acteur, mine de rien…

 

 

Lui offrir ou se faire offrir des objets déco

Cela ne relève absolument pas de la manipulation ! Et cette solution a le mérite de faire d’une pierre deux coups : en lui offrant un objet de déco, vous faites preuve d’attention et de générosité, tout en apposant votre empreinte de façon indirecte. Tableau, cadre, statuette, vase, bougie… vous avez l’embarras du choix et après tout, un cadeau, ça ne se refuse pas. Veillez quand-même à ne pas lui offrir exclusivement des objets de décoration, l’opération risque alors d’être contre-productive.

Enfin, une autre astuce consiste à vous faire offrir des objets de déco qui vous plaisent par ceux qui vous demandent des idées de cadeaux.

 

Proposez de changer d’emplacement certains objets qui lui tiennent à cœur

Parfois, certains objets ou meubles ont une valeur presque affective, et on n’y peut rien. Si c’est le cas d’un vieux canapé ou d’une statuette qui ne sont pas à votre goût, proposez alors à votre moitié de le maintenir dans l’appart… mais à une autre place ! Vous obtiendrez peut-être de l’installer dans une pièce plus reculée ou dans un endroit où il se fait plus discret. De même, il est possible de mettre en valeur certains objets ou meubles sans pour autant s’en débarrasser : on peut parfaitement repeindre une commode ou poser un joli plaid décoratif sur un vieux canapé. Beaucoup d’objets peuvent être ainsi restaurés ou améliorés.

 

Apprenez aussi le compromis…

Vous souhaitez légitimement que cet appart qui est maintenant le vôtre à tous les deux, vous ressemble aussi. Mais votre moitié doit également s’y retrouver, alors n’oubliez pas de cultiver le compromis, et sachez également entendre ses arguments et respecter ses goûts. Lorsqu’il fait un pas vers vous en acceptant un nouveau style ou de nouveaux accessoires, faites un pas vers lui en acceptant de renoncer à ce qui lui déplaît ou en acceptant le maintien d’un objet qu’il apprécie. A terme, cette nouvelle déco sera parfaitement à l’image de votre couple !

Tags  

Suivez-nous sur