Blog > Je suis locataire > Chauffage collectif, surchauffe/ sous-chauffe que faire?
Je suis locataire, Je suis propriétaire

Chauffage collectif, surchauffe/ sous-chauffe que faire?

Que vous grelottiez chez vous ou qu’au contraire il y fasse une température subtropicale, si vous disposez d’un chauffage collectif, vous avez peut-être déjà vécu ce type de situations… Alors qu’en dit la loi et comment se faire entendre ? Pour être incollable sur le sujet, suivez le guide !

 

radiateur peint en bleu

 

Quelle est la température réglementaire ?

Les frileux vont sûrement râler mais la température maximum qui doit être appliqué plafonne à … 19°C. C’est une loi mise en place depuis 1974 et le premier choc pétrolier qui avait provoqué une hausse spectaculaire des factures de chauffage. Pour des raisons de confort, rares sont les collectivités et les copropriétés qui appliquent cette règlementation à la lettre, et pourtant les économies possibles sont intéressantes puisque passer de 23 à 19 °C permet de faire chuter la consommation générale de 23%.

 

A partir de quelle date le chauffage doit-il être mis en route ?

C’est au syndic que revient la décision de la date de mise en route. De manière générale, même si aucune législation n’a été mise en place sur la question, le chauffage collectif démarre à partir du 15 octobre. La température extérieure n’étant pas la même à Lille ou à Nice cela dépend donc de votre situation géographique ou d’une météo exceptionnelle.

 

Comment faire une demande ?

Si la température chute anormalement ou qu’au contraire, les beaux jours reviennent plus vite que prévus, vous pouvez à tout moment faire une demande pour déclencher le chauffage collectif, le baisser, voire le couper. Pour cela vous devez contacter le conseil syndical  pour que celui fasse une demande au syndic qui se chargera alors de contacter le chauffagiste.

 

Qu’est-ce que le compteur individuel ?

Adoptée en août 2015 dans le cadre des mesurer prises vers la transition énergétique, le compteur individuel est un répartiteur qui permet de réguler ainsi que de contrôler la dépense énergétique de chaque foyer. Ces boîtiers doivent par ailleurs être lisibles à l’extérieur du logement.

Si ces nouveaux appareils doivent être mis en service au plus tard le 31 mars 2017, des dérogations sont néanmoins possibles si l’individualisation des frais de chauffage est techniquement impossible ou si les coûts des travaux pour la mise en place des boîtiers sont jugés excessifs.
Et vous, pensez-vous que votre copropriété est chauffée à la bonne température ? Que préconisez-vous pour faire » des économies de chauffage ? Dites-nous tout, le blog est là pour ça !

Suivez-nous sur