Blog > Je cherche un logement > Colocation : quelles villes sont les moins chères ?
Je cherche un logement, Je suis locataire, Je suis propriétaire

Colocation : quelles villes sont les moins chères ?

La colocation a le vent en poupe. Même si elle reste majoritairement le mode d’habitat préféré des étudiants qui représentent 45 % de ce marché, les jeunes professionnels s’y mettent aussi et, depuis peu, les seniors. Tour d’horizon des villes les plus intéressantes pour les colocataires.

Paradoxe, alors que les loyers ont légèrement reculé cette année, le prix des colocations a augmenté de 3 %, selon le baromètre de la colocation 2015. Ce n’est pas du fait des propriétaires, mais plutôt des intermédiaires (agences, autres locataires) par lesquels il faut passer pour obtenir ce type de logement. Si la colocation représente une économie de 30 % par rapport à une location classique, toutes les villes ne se valent pas en la matière.

1. Rennes

rennes 2Rennes reste numéro 1 des villes où il fait bon partager un logement, malgré une légère augmentation de 0,6 % en 2015 (334 euros en moyenne).

 

2. Grenoble

Vue gnrale de Grenoble du Fort de La Bastille

Grenoble figure en seconde position, en hausse elle aussi de 2,5 % (373 euros en moyenne).

 

3. Toulouse

Toulouse

Toulouse, 4e ville préférée des Français au dernier classement publié par Le Parisien, prend la troisième place (377 euros en moyenne).

 

4. Nantes

Nantes

 

5. Lille

Aerial view on the centre of Lille, France

Nantes et Lille suivent (368 et 391 euros respectivement). C’est précisément dans ces villes que l’on retrouve les plus gros campus universitaires.

On compte ainsi 64 000 étudiants à Rennes, 56 000 à Grenoble, 105 000 à Toulouse, 53 000 à Nantes et enfin 100 000 à Lille.

 

Colocations moins chères, mais difficiles à trouver

Si l’on compare ce classement à celui des villes où trouver une colocation est difficile, on se rend compte que la rareté ne fait pas forcément le prix. En tête, certes, on trouve Bordeaux, ville préférée des Français, mais en 2e, 3e, et 4e position, on retrouve Nantes, Rennes et Toulouse. Pour ces trois dernières, il y a environ entre 10 et 15 candidats pour une seule location. Pas chères, certes, mais compliquées à obtenir !
Si la colocation attire de plus en plus, elle reste aussi plus difficile à trouver qu’une location classique, mais son prix attractif permet bien souvent à de jeunes adultes de pouvoir enfin quitter le nid parental.

Et vous, avez déjà été colocataire ? Est-ce que vous l’envisagez ? Faites-nous part de vos témoignages, le blog est fait pour ça ! 

Suivez-nous sur