Blog > Questions d'argent et de droit > Vendre en viager : quels avantages ?
Questions d'argent et de droit

Vendre en viager : quels avantages ?

Le viager est un terme que l’on retrouve parfois dans les annonces immobilières sans bien en connaître toutes les modalités. C’est le moment de parfaire vos connaissances, grâce à notre article du jour !

Retraite - Dmarche administrative

Comment ça marche ?

Pour faire simple : vendre en viager, c’est vendre son bien sans pour autant le quitter et tout en touchant des revenus réguliers. On parle alors d’un « bouquet » qui représente une partie du capital, plus une somme mensuelle qui sera reversée, à vie, au vendeur.
Bon à savoir : Chaque année la rente peut être réévaluée en fonction de l’inflation calculée par l’INSEE.

 

Viager libre ou occupé ?

Le viager occupé, permet comme son nom l’indique d’habiter votre appartement ou votre maison aussi longtemps que vous le souhaitez même quand il s’agit d’une résidence secondaire. Parce que vous bénéficiez d’un droit d’occupation à vie, vous êtes aussi libre de prêter votre bien à des proches ou à de la famille mais vous ne pouvez en aucun cas le mettre en location.

Le viager libre, qui est moins répandu, permet à l’acheteur de le louer ou de l’habiter. C’est une formule intéressante pour ceux qui disposent d’un autre logement ou qui veulent bénéficier d’une rente s’ils décident de partir en maison de retraite ou en résidence médicalisée. Vendre en viager libre plutôt que vendre de manière classique permet aussi de gérer son budget plus facilement sans le risque de mal placer son capital global.

 

Dépenser moins et être à l’abri

Beaucoup d’obligations reviennent au nouveau propriétaire, c’est lui qui paie la taxe foncière et les gros travaux dans le logement mais aussi de la copropriété. En contrepartie, le vendeur s’engage à payer les petits travaux, la taxe d’habitation ou celle des ordures ménagères, comme un locataire lambda le ferait.
Bon à savoir : il est toutefois possible d’inscrire dans l’acte de vente, une autre répartition des taxes.

 

Mettre son conjoint à l’abri

Une fois de plus, vous pouvez inscrire une clause dans l’acte de vente, qui stipule que le jour où vous décéderez, votre compagnon continuera de toucher une partie ou l’intégralité de la rente.

 

Que faire en cas de non-paiement de la rente ?

Sur ce point, la loi est stricte : au deuxième mois de retard, vous pouvez envoyer via un huissier, un commandement de payer. Et si la situation ne s’est pas améliorée, vous devez saisir le juge des référés pour annuler la vente.

 

Comment le prix est-il fixé ?

Nous ne serions que trop vous conseiller de passer par un professionnel du secteur pour obtenir une évaluation au plus juste. Mais voici ce qu’il est bon de savoir : l’âge du vendeur détermine en grande partie la valeur du bouquet ainsi que la rareté du bien.
De manière générale, le prix est fixé entre 20 et 30% du prix réel de l’appartement ou de la maison. Quant à la rente, elle est calculée selon les moyennes de mortalité utilisées par les assurances.

Et vous, connaissiez-vous ce système de vente en viager ? Pensez-vous qu’il est avantageux pour les séniors ? Faites-nous part de votre point de vue, le blog est là pour ça !

Suivez-nous sur