Blog > J'aménage > Tendance déco artisanale
J'aménage, Tendances

Tendance déco artisanale

Cette fièvre de nature, d’authenticité et de savoir-faire est un juste retour des choses, une envie aussi d’objets uniques et artistiquement loin des codes empruntés par des lois de la déco parfois galvaudées.

Il y a le bois, les galets, la laine, tout ce qui est très peu transformé et nous donne un sentiment de sérénité et apporte une touche bien différente. Sans vivre pour autant dans une cabane de rondins habillés de peaux de bêtes, voici quelques idées qui vous feront re-vi-vre !

Art ou artisanat ?

Entre artisans et créateurs, le fil est parfois ténu. Mais … question déco, chacun est à la recherche de l’objet rare ou unique, loin des standards d’une décoration qu’on retrouvera chez tous ses amis ou du déjà « vu à la télé ». Stop à la peinture couleur taupe, aux pochoirs prédéfinis et aux miroirs de grandes marques made in China.

Porte-bijoux-en-fu^ts-d'essence-recycle-pour-colliers-bracelets-et-BO-2-in

Tour du monde en 8(0) lignes

Les idées foisonnent et un seul objet peut apporter originalité et pourquoi pas joie de vivre à une pièce. Cela va du baobab porte bijou en tôle de récupération de Madagascar, aux boîtes en magazines recyclés, en passant par les tapis en laine de Népal, aux vases en céramique vietnamienne, jusqu’aux guirlandes en hiboux de bois de Thaïlande.

 

carafe_transparente_verrerie_de_biot_0

Le verre qui bulle éternellement

Sans doute connaissez-vous le verre (et ses verres !) de Biot, ce petit village de Provence dont les artisans verriers perpétuent la tradition depuis des siècles. Chaque pièce est unique. Le secret, de la poudre de bicarbonate (eh oui, comme un effet champagne !), mais cette fois dans le verre qui permet de voir éclore des centaines de petites bulles. Le résultat ? Verres, carafes, chandeliers, vases… à l’infini et de toutes les couleurs.

peau-de-mouton-islandais

La peau de mouton, un classique revisité

C’est la fameuse peau de bête sur laquelle on couchait nos aïeuls dodus qui venaient juste de retrouver la force de relever la tête. Aujourd’hui, dans nos intérieurs qu’ils soient rock’ ou bourgeois, on la jette sur un fauteuil, c’est une touche mi- sauvage, mi artisanale qui réchauffe. On peut opter pour un jeté en fausse fourrure ou –notre préférence-, une peau en mouton d’Islande, d’un blanc immaculé, avec de longs poils très doux.

L’imagination est totale et immense en matière d’artisanat, on en veut pour preuve les créations vendues de par le monde et un retour aux sources né de ce besoin viscéral chez l’homme de travailler la matière.

Et vous, quelles sont vos préférences ? Bois, terre, faïence, tissage ? Dites-nous tout, le blog est fait pour ça !

 

Suivez-nous sur