Blog > Tendances > Se chauffer au gaz vert bio: ça marche comment ?
Tendances

Se chauffer au gaz vert bio: ça marche comment ?

Vous en avez peut-être déjà entendu parler, le gaz vert est une source d’énergie qui pourrait bien révolutionner notre quotidien, tout en préservant la planète parce qu’elle réduit considérablement les fameux gaz à effet de serre. Opérationnel depuis 2011, le gaz vert est en passe d’être utilisé par bon nombre de collectivités publiques et dans les foyers français. Alors comment est-il produit et quels sont ses avantages ? Pour en savoir plus, suivez le guide !

Diagnostics obligatoires

Du recyclage au gaz vert…

Appelé également biométhane, il est produit à partir des déchets de l’industrie de l’agro-alimentaire. Il s’agit principalement de matières organiques animales ou végétales mais aussi de déchets issus de la restauration collective et même de boues récoltées dans les stations d’épuration.

Dans un premier temps, ces déchets vont être triés puis brassés à l’intérieur d’un méthaniseur chargé de mélanger et mixer cette matière première. Grâce à ce procédé de fermentation, simple et ancestral, on obtient alors le fameux biogaz.

Via le groupe Gaz Réseau Distribution France (GRDF), le gaz obtenu est vérifié par la firme puis odorisé. C’est après ces différentes étapes, qu’il prend le nom de biométhane. Dès lors, il est opérationnel pour être injecté dans le réseau de distribution classique : il servira tout autant pour produire du chauffage dans une maison que pour l’eau chaude. Il est également utilisé en tant que carburant et pour la cuisson, ce qui fait de lui un combustible aussi performant que le gaz naturel, le tout «  100% vert ».

Quels sont les avantages et les inconvénients du biogaz ?

Au delà d’être une énergie renouvelable et peu polluante, ce gaz est aussi bon marché, une fois les onéreuses installations de production effectuées. Mais pour ses détracteurs, le méthane est pointé du doigt car extrêmement inflammable et en cas de fuite, il dégage une importante émission de CO².

Qui utilise déjà cette nouvelle énergie ?

Grands producteurs de  biométhane, la Suède et l’Allemagne l’utilisent à hauteur de 20%, que ce soit pour les infrastructures publiques ou chez les particuliers. En France, l’idée de passer au gaz vert en est encore au stade du balbutiement. Pourtant, le pays s’est engagé, dans le cadre d’un accord européen, à utiliser au minimum 10% de biogaz parmi sa production d’énergie.

Pour s’en donner les moyens et rattraper son retard, l’État, via des investisseurs privés, a réuni pas moins d’ 1,5 milliard d’euros pour la mise en place d’infrastructures performantes.

Et vous, connaissiez-vous ce « gaz vert » ? Pensez-vous qu’il est une bonne alternative aux énergies traditionnelles et seriez-vous partant pour l’utiliser chez vous ? Donnez-nous votre avis, le blog est là pour ça !

Suivez-nous sur