Blog > Je suis locataire > Les bons réflexes en cas de dégât des eaux
Je suis locataire, Je suis propriétaire

Les bons réflexes en cas de dégât des eaux

Plafond qui « goutte », machine à laver « capricieuse » ou robinetterie défaillante… Au secours, votre maison se transforme en pataugeoire ! Pour être le plus efficace possible et faire jouer votre assurance dans les meilleurs délais, voici nos conseils pas à pas.

flooding in the kitchen
Dégât des eaux

 

En pratique…

Il s’agit d’agir vite pour que la situation n’empire pas, il est donc urgent de :

– Couper l’eau ! Cela semble élémentaire mais dans la précipitation et l’affolement on peut parfois oublier ce geste tout simple.

– Couper l’électricité si le dégât des eaux a pris de l’ampleur et peut vous mettre en péril.

– Protéger vos biens en rehaussant les meubles sur des cales, en les protégeant d’une housse en plastique ou en mettant à l’abri et au sec un maximum d’objets.

– Appeler un professionnel pour qu’il répare la fuite au plus vite. Si la fuite ne vient pas de chez vous, il est urgent de contacter le logement d’où provient le dégât.

– En attendant que le plombier arrive, avertissez votre gardien, les voisins et votre syndic.

 

En attendant l’expertise

Pour obtenir le plus de preuves, il est impératif de :

– Prendre un maximum de photos qui seront utiles pour indiquer l’emplacement de la fuite et l’étendue des dommages. A défaut d’appareil photo, un téléphone portable avec une bonne définition fera tout à fait l’affaire.

– Ne pas jeter les objets endommagés même s’ils sont encombrants ou devenus inutiles, l’expert et l’assureur auront besoin de ces preuves pour estimer les dommages.

– Conserver précieusement les justificatifs de réparation.

– Ne commencer pas les travaux de rénovation dans les pièces endommagées sans l’accord de votre assurance ou le passage de l’expert.

 

La déclaration de sinistre

Victime ou responsable, en ce qui concerne un dégât des eaux, les démarches sont strictement identiques : vous devez prévenir votre assureur dans les 5 jours, de préférence, par lettre recommandée. Il est impératif de remplir avec soin et de renvoyer votre constat amiable. Ce document sert à collecter toutes les informations concernant le sinistre comme la nature des dommages, la cause et les parties du logement touchées. Une fois le contrat signé par les parties concernées, les renseignements collectés permettront de définir la responsabilité et la prise en charge des indemnités.

Que faire quand le responsable de la fuite demeure introuvable ?

Si vous avez déjà tenté de contacter le responsable de la fuite et que vous n’avez pas de réponse, vous devez faire un constat seul, toujours dans le délai des cinq jours de la constatation des dégâts. Enfin, si la fuite est trop importante et cause de plus en plus de dégâts, il est parfois nécessaire de couper l’arrivée d’eau générale. Il est conseillé d’appeler ensuite le commissariat qui se chargera de constater « l’obligation d’ouverture de la porte et de réparation imminente ». Il se chargera aussi de joindre le responsable pour l’informer de la situation.

 

Et vous, avez-vous déjà vécu un dégât des eaux ? Quels ont été vos réflexes et pensez-vous avoir été justement dédommagé ? Dites-nous tout, le blog est là pour ça !

 

 

 

Suivez-nous sur