Blog > Questions d'argent et de droit > Prix de l’immobilier : en hausse partout sauf en France
Questions d'argent et de droit

Prix de l’immobilier : en hausse partout sauf en France

Alors que dans le reste de l’Europe, l’amélioration de l’économie et l’accès à des taux très bas boostent les ventes, la France est à la traîne. La hausse des prix n’est attendue que pour 2017.

Prix stables en France
Les prix augmentent partout sauf en France

 

Selon l’agence Standard&Poor’s, l’immobilier effectue sa reprise dans presque tous les pays européens. L’Irlande devrait prendre la tête avec une croissance de 9 %. Elle sera suivie de l’Allemagne (5 %), du Portugal (4 %) et des Pays-Bas (3 %). L’Espagne a la plus faible hausse (2,5 %), tandis que l’Italie verra ses prix se stabiliser. Hors de la zone euro, l’agence prévoit une augmentation forte également pour le Royaume-Uni (7 %) et plus modérée pour la Suisse (1,5 %).

L’exception française

En France, les indicateurs économiques ne sont pas encore au vert. Un PIB en berne et un taux de chômage plus élevé que dans le reste de l’Union limitent la reprise de l’immobilier. De plus, dans l’immobilier neuf, les prix ont augmenté plus fortement que les revenus des ménages. La France est le troisième pays européen où la pierre est la moins accessible. Résultat, les prix devraient donc encore baisser de 3 % cette année.

La reprise pour 2017

L’agence prédit une croissance du PIB français de 1,6 % en 2016 et de 1,5 % en 2017. D’autres indicateurs comme la baisse du nombre de mises en chantier et l’augmentation des taux d’emprunt pourraient également avoir des répercussions positives sur les prix. S&B table ainsi sur une stabilisation en 2016, avant un léger rebond (3 %) pour 2017. Pour les bonnes nouvelles, il faudra donc un peu de patience.

 

De votre côté, avez-vous des indicateurs semblables ? Quel est votre avis ? Dites-nous tout, le blog est fait pour cela !

Suivez-nous sur