Blog > Tendances > Architectures typiques de nos régions : des montagnes d’architectures
Tendances

Architectures typiques de nos régions : des montagnes d’architectures

Nous connaissons tous les chalets d’alpage, les refuges, les larges fermes des vallées… Mais sans pouvoir faire un lien entre leur architecture et les modes de vie d’autrefois.  En fait, nos montagnes recèlent des trésors et pour tout savoir : suivez le guide !

Reconnaissables à leur construction en madrier de bois, les mazots sont des petits chalets d’alpage de 3 à 10 m² à l’origine avec un plafond bas. Attenant au chalet principal, ils servaient autrefois à stocker les objets de valeur des montagnards mais aussi des vêtements, la paille, le foin ou le bois. En cas d’incendie dans l’habitation principale, ces biens étaient protégés. Aujourd’hui, ces habitations rénovées par les propriétaires offrent tous les avantages des grands chalets -en plus cosy- avec des surfaces de plusieurs dizaines de m² principalement dans les hautes vallées de la Suisse valaisanne et en Haute-Savoie.

GettyImages_104276937

Les maisons à colonnes, procédé de construction esthétique

Symbole de richesse jadis, ces habitations traditionnelles en bois, pierre et lauzes (ces pierres importées de l’italienne vallée d’Aoste) ont pour fonction de supporter l’avancée du toit. Elles permettaient aussi une circulation à la fois de l’air dans les séchoirs à foin et l’opportunité aux habitants de passer entre les différents étages à l’abri des intempéries. Lieu de tournage du film « Les Bronzés font du ski », c’est à la station du Miroir, située à plus de 1 000 mètres d’altitude sur la commune de Sainte-Foy, hameau de Haute-Tarentaise que l’on retrouve ces maisons à colonnes. Elles sont aussi présentes  à La Mazure, à Montalbert, au Baptieu, à La Thuile et à Bonconseil.

Village en toits de lauze

Maison toit de lauze

Cette magnifique et changeante pierre naturelle, appelée lauze, est une roche plate de nature volcanique  faite de pierre de schiste, de calcaire ou de grés relativement durs. Résistant aux intempéries, aux incendies, ce matériau d’une grande longévité recouvre les toits de nombreux chalets savoyards ou suisses. Si vous cherchez une véritable cohérence architecturale, on ne saurait vous conseiller de vous rendre à la station de Val d’Isère, située à 1 850 mètres d’altitude, au pied du Col de l’Iseran.

Maisons en schiste pour une unité de paysage

Véritable témoignage du pastoralisme et de la transhumance estivale, ces habitations sont habillées de schiste gris, de galets blancs de quartz et de calcite avec des toits aux faibles pentes couverts de lauze. Cette architecture typique de la montagne leur permettait de résister aux fortes chutes de neige. Besse-en-Oisans en Isère est l’un des symboles de ce type de construction. Caché au milieu des montagnes à 1 500 mètres d’altitude, au pied du plateau de l’Emparis, aux portes du Parc National des Ecrins, c’est un des plus beaux villages de l’Hexagone. Inscrit aux Bâtiments de France depuis une vingtaine d’années, il offre des maisons pittoresques du 17e siècle recroquevillées les unes contre les autres.

Les pignons en pas de moineaux

pignons

En traversant la région des Quatre-Montagnes, vous remarquez le charme de l’architecture des fermes traditionnelles du Vercors. Recouvertes jusque dans les années 1930 de toits de chaume en paille de seigle, elles ont depuis vu l’apparition sur leur toiture de pignons couverts de lauze en forme d’escalier, appelés aussi «  saut de moineaux » avec une légère inclinaison pour assurer l’écoulement des eaux pluviales vers l’extérieur, mais aussi afin de se protéger des bourrasques de vents. Le chaume ? Son extrême légèreté permettait autrefois de couvrir facilement des charpentes au bois pas forcément droit. L’engouement  qu’on lui porte aujourd’hui, même s’il ne répond pas aux mêmes impératifs, garde son charme intact.

Et vous, connaissez-vous le patrimoine architectural typique en montagne ? À laquelle de ces habitations traditionnelles va votre préférence ? Faites-nous part de votre point de vue, le blog est là pour ça !

Suivez-nous sur