Blog > Je cherche un logement > Témoignage immo : le meilleur des scénarios pour Christelle
Je cherche un logement

Témoignage immo : le meilleur des scénarios pour Christelle

Christelle G. a plusieurs passions et parmi elles : le cinéma et Ficelle, sa petite chienne. Du reste, cette jeune scénariste a réalisé l’un de ses meilleurs scénarios en achetant, sans CDI, un 50 m2 à 63 000 euros qu’elle a entièrement refait. Voici son témoignage.

« J’ai habité Paris pendant 12 ans dans un 22 m2 » Tout est dit. Christelle envisage au bout de toutes ces années de déménager. Oui, mais comment ? Impossible avec des feuilles de payes de pigiste ou de scénariste de trouver à acheter et encore moins à louer. « C’est encore plus compliqué pour trouver quelque chose à louer, il y a plein de justificatifs à fournir… », raconte Christelle. Mais un jour, le déclic : « au moment où j’avais vraiment envie de partir, j’ai gagné un concours d’écriture : 30 000 euros grâce au CNC. Je me suis dit que c’était l’occasion d’acheter ! Mais à Paris, avec un budget d’environ 100 000 euros, je pouvais prétendre à un garage, et encore… »

Ficeler un budget, oui mais comment sans l’accord de sa banque ?

« Mais vous n’êtes pas en CDI ! », s’est écrié la personne responsable de son compte bancaire. Scénario classique. Christelle ne s’est pas laissée démonter, elle est allée voir un courtier de la Cafpi.  Il lui propose un prêt de 100 000 euros. Christelle a donc monté le dossier avec eux. Elle s’est ensuite tournée vers sa future destination. Laquelle choisir ? Quitte à sortir de Paris, notre scénariste s’est dit qu’elle devait choisir un « ailleurs », un « plus loin ».  Et pourquoi pas retrouver la ville de son enfance ? Nancy ?

« Nancy est à une heure et demie de Paris ! Pas beaucoup plus loin en fait qu’une ville de banlieue, comme Melun par exemple pour laquelle on met autant de temps pour gagner la capitale. Avec en plus des TGV toutes les heures ! »

unnamed

Tout refaire ! Pas de salle de bains, pas de cuisine

Christelle décide alors de faire les annonces et au bout de deux jours de visites, elle est tombée sur son appartement. « C’est surtout parce que j’étais avec ma sœur qui est super bricoleuse, elle m’a dit que c’était possible. Car il n’y a avait pas de cuisine, pas de salle de bains et j’avais peur d’exploser mon budget. »

Christelle a donc craqué pour cet appartement traversant, baigné de lumière avec une vue très dégagée (son 22 m2 parisien donnait sur une cour intérieure sombre…). Un petit bijou situé dans le quartier de Mondésert, en plein centre-ville, à 5 minutes à pied de la gare, tout près des petits commerces, des petits bars et aussi tout proche du parc Sainte-Marie pour promener Ficelle, sa petite chienne !

Un exploit pour une non bricoleuse…

 « J’ai ajouté 5 000 euros pour racheter les matériaux. Le reste était sur place, les travaux avaient été interrompus… Pour l’électricité et la plomberie, j’en ai eu pour 5 000 euros.  Pour le reste, mon père a travaillé dans l’appartement pendant 6 mois ! Il a tout refait, il a cassé une cloison, a fait les enduits, la salle de bains, tout… Je l’ai aidé aussi. »

unnamed (1)

Est-ce que Christelle est devenue pour autant une grande bricoleuse ? L’histoire ne le dit pas, mais une chose est certaine, elle connaît maintenant les ficelles pour mener à bien un projet et elle s’est même initiée à la déco intérieur ! Voyez plutôt, un esprit à la fois industriel et indien, avec un mur violet, pourtant décrié par tous lorsqu’elle en a eu l’idée. Sa conclusion pour son appartement ? : « c’est le meilleur choix que j’ai pu faire ! J’ai gagné la sérénité et l’espace. »

On ajoutera juste pour le mot de la fin, cerise sur le gâteau : la petite Ficelle trônant sur le canapé sous les feux des projecteurs…

Vous avez aussi craqué pour un pari risqué et acheté votre appartement sans CDI avec un mini-budget ? Racontez-nous votre témoignage !

Tags  

Suivez-nous sur