Blog > Je cherche un logement > Les villes où il fait bon investir en France
Je cherche un logement

Les villes où il fait bon investir en France

Bienheureux celui qui a investi dans une maison de pêcheur sur la presqu’île du Cap Ferret ou dans une petite chambre de bonne dans les « bons » quartiers de Paris, il y a une trentaine d’année ou plus !

Certes, les prix n’ont cessé de flamber au fil des décennies, mais ne perdez pas espoir, car investir aujourd’hui dans la pierre peut réserver de belles surprises, encore faut-il choisir les bonnes niches. Petit tour d’horizon des bonnes affaires et des placements intéressants pour investir intelligemment.

Ces villes qui font peau neuve

Grands travaux de rénovation et de réhabilitation, création de moyens de transports, nouvelles infrastructures et services toujours plus étoffés…  Elles sont nombreuses les villes qui opèrent une véritable mue afin d’améliorer durablement la qualité de vie de leurs habitants.

France, Paris, Louvre: autumn in Paris

Marseille. Deuxième plus grande ville de France, la cité phocéenne a su prendre le pari de redorer un peu plus chaque jour son image et celle de ses quartiers. Le centre historique de la ville, encore accessible, est actuellement en voie de « boboisation », avec une demande grandissante pour les biens atypiques. Les quartiers Joliette, République et les alentours de la gare Saint-Charles ont, eux, profité d’une revalorisation urbaine grâce au vaste projet Euroméditerranée. Si la cote des logements y est en hausse, il reste encore de belles affaires à saisir à proximité immédiate de ces secteurs. Côté investissement étudiant, visez les quartiers de La Plaine et de La Timone, où les petites surfaces proches de la faculté de médecine trouvent preneur et quelques jours seulement et restent une valeur sûre en terme de rentabilité, de l’ordre de 400 à 550 euros/mois pour les studettes et les studios. Enfin, dans les quartiers sud de la ville, comme Pointe-Rouge ou Endoume, la location saisonnière continue de régner en maître.

Bordeaux. Très souvent élue ville préférée des français, elle profite depuis quelques années d’une évolution démographique galopante et d’une attractivité croissante qui ne laissent pas de marbre les investisseurs. Si les prix continuent de grimper, surtout dans le centre-ville qui voit le retour de nombreux foyers désireux d’investir dans la pierre intra-muros, les bonnes affaires sont encore de mise, y compris pour les biens de prestige qui, selon une étude récente du réseau immobilier haut de gamme Barnes, ont littéralement le vent en poupe et s’affichent encore à des prix relativement accessibles par rapport à ceux d’autres marchés en France. Dans la ville même, l’offre pour ce type de biens reste variée et de grande qualité : « des appartements de 50 à 250 m² dans des immeubles rénovés, des lofts spacieux dans d’anciens chais, des maisons de ville anciennes ou modernes, avec jardin, situées à proximité du centre… » C’est donc le moment d’investir car les prix seront probablement amenés à grimper dans les années à venir ! Selon les Notaires de France, la fourchette des prix moyens s’établit, fin 2013, entre 2170 et 3960 euros/m2 pour les appartements anciens, selon les quartiers.

Toulouse. En essor démographique perpétuel, c’est la cité par excellence de la demande locative, grâce à la vitalité de sa population étudiante, ses jeunes familles et ses cadres dans l’ingénierie et l’aéronautique locales. L’investissement locatif y est donc légion, surtout sur les petites surfaces de l’hypercentre, parmi les plus rentables de l’hexagone. Les logements neufs ne sont pas en reste et ont tiré leur épingle du jeu dans un contexte national plutôt déprimé, avec une hausse des ventes de 17 % sur l’aire urbaine de Toulouse en 2013 par rapport à 2012, selon l’ObserveR de l’Immobilier toulousain. Enfin, la création d’une ligne directe Paris-Toulouse en environ 3 heures, prévue pour 2018-2020, viendra renforcer le potentiel touristique et économique de la ville et de son agglomération. Selon les Notaires de France, la fourchette des prix moyens s’établit, fin 2013, entre 2040 et 3555 euros/m2 pour les appartements anciens, selon les quartiers.

Montpellier. En perpétuelle évolution grâce à la mise en œuvre de grands chantiers urbains, dont l’opération Grand Cœur pour la réhabilitation et la valorisation de son centre-ville, Montpellier caracole en permanence dans le palmarès des villes où il fait bon vivre… Et investir, qu’il s’agisse du quartier de l’Écusson, centre-ville ancien et valeur sûre par excellence, ou des nouveaux quartiers comme Port Marianne. Actuellement, ce sont les alentours de la gare Saint-Roch et du boulevard du Jeu-de-Paume qui sont sous le feu des projecteurs : nouvelles zones piétonnes, création de petits commerces de proximité aux pieds des immeubles, réalisation des nouvelles Halles Laissac prévue d’ici 2017, arrivé de la ligne 4 du tramway… Autant d’atouts qui devraient attirer de plus en plus d’acheteurs, de locataires et d’investisseurs dans les années à venir. Selon les Notaires de France, la fourchette des prix moyens s’établit, fin 2013, entre 2110 et 3420 euros/m2 pour les appartements anciens, selon les quartiers.

Le Grand Paris, c’est le moment !

Même si Paris reste un pôle d’attraction indéniable, l’arrivée du tramway dans les villes de proche banlieue devrait changer quelque peu la donne. Chaque ville limitrophe offre potentiellement son lot de bonnes affaires. Cependant, il ne faut pas perdre de vue que, si de nombreux parisiens sont désormais tentés par la petite Couronne, les loyers doivent rester raisonnables et inférieurs à ceux de la capitale pour trouver preneur.

Enfin, le tracé du Grand Paris qui prend vie à travers l’Ile-de-France présente de nombreuses opportunités à tous ceux qui veulent acheter à proximité des futures dessertes.

Les valeurs sûres

De manière générale, les grands pôles universitaires sont toujours des sites privilégiés pour investir et observer une véritable rentabilité. Les petits logements aux loyers faibles mais attractifs sur le long terme sont des biens très recherchés aussi bien pour les étudiants que par les jeunes salariés dans les bassins d’emploi. Lyon, Lille, Rennes, Strasbourg, Grenoble, Nantes, Nancy et Rouen sont donc des villes sans cesse plébiscitées, et rentables !

Et vous, vous êtes-vous déjà lancé dans l’aventure de l’investissement locatif ? Dans quelle ville, pour quel type de bien ? Êtes-vous satisfait de votre opération et quelles sont selon vous les villes dont la cote est amenée à grimper dans les années à venir ? Faites-nous part de votre point de vue, le blog est là pour ça !

Tags  

Suivez-nous sur