Blog > Mon propriétaire, mon locataire > Garantie universelle des loyers, mode d’emploi
Mon propriétaire, mon locataire

Garantie universelle des loyers, mode d’emploi

C’est l’une des mesures phares de la loi Alur et son objectif est bel et bien de faciliter les démarches et l’acquisition d’un logement à louer à partir du 1er janvier 2016. Alors, en quoi consiste la Gul ? Quels sont ses points forts et ses limites ? Pour les réponses à vos questions… suivez le guide !

Pourquoi la création d’une telle garantie ?

Le saviez-vous ? Le coût du logement dans les ménages est de plus en plus important, et représente parfois jusqu’à 40 % des revenus dans certaines régions*. L’augmentation des prix des loyers ainsi que la baisse du pouvoir d’achat sont deux facteurs qui ont largement affecté la capacité à épargner des Français, entraînant, de fait, des impayés et une méfiance légitime des propriétaires privés. Afin de rassurer ces propriétaires et de simplifier les recherches sans avancer trop d’argent, le gouvernement en place a donc voté une loi relative à la Gul (Garantie universelle des loyers).

Garantie loyer

Garanties pour les propriétaires

Alternative gratuite pour les sociétés d’assurances privées, cette garantie permet de prévenir et d’éviter les expulsions pour impayés tout en indemnisant les bailleurs dès lors qu’ils signalent le premier loyer non réglé.

Concrètement, elle est optionnelle et les propriétaires se réservent le droit de choisir entre cette garantie ou celle d’un garant via une personne physique et/ou une caution. En acceptant d’y souscrire, le bailleur sera couvert sur 18 mois mais pour un montant plafonné au loyer médian du quartier.

À savoir : la notion de « loyer médian » est une autre mesure de la loi Alur qui consiste à fixer un prix médian de référence sous l’égide du Préfet de la zone concernée. Toutefois, les biens d’exception ou les propriétaires ayant engagé de gros travaux au sein de leur bien pourront bénéficier de 20 % supplémentaires.

Droits et devoirs des locataires

Que vous soyez demandeur d’emploi, étudiant, apprenti ou salarié sans CDI, il n’y a pas de statut obligatoire pour profiter de cette garantie. En revanche, pour pouvoir y prétendre, vous devrez disposer de revenus supérieurs à 50 % du montant du loyer (charges comprises). Enfin, sachez qu’en tant que bénéficiaire de la GUL, en cas de loyer impayé, il vous appartiendra de justifier de votre situation et de votre bonne foi, sous peine de mesures répressives.

Et vous, que pensez-vous de cette nouvelle garantie ? Est-elle une alternative aux cautions privées et, selon vous, une bonne façon de trouver un logement plus rapidement ? Faites-nous part de votre avis, le blog est là pour ça !

* (Source : gouvernement.fr)

Tags  

Suivez-nous sur