Blog > Questions d'argent et de droit > Taux de crédit, où trouver les plus bas ?
Questions d'argent et de droit

Taux de crédit, où trouver les plus bas ?

Depuis leur plus bas historique de juin 2013 à 2,89 % (hors assurances et coût de sûreté), certains professionnels de l’immobilier craignaient une remontée des taux d’intérêt en 2014. Mais rassurez-vous, selon l’Observatoire Crédit logement (OCL), ils resteront bas cette année encore, même si les candidats à l’emprunt pourront être confrontés à des disparités selon les régions. Pour en savoir plus sur le niveau actuel des taux, c’est par ici !

Crédit immobilier

Des taux en général

Pour couvrir tout ou partie de son achat immobilier ou des travaux liés à un bien existant, on fait appel à un financement par emprunt : le crédit immobilier. Pour ceux d’entre vous qui ont un projet de ce type, la baisse des taux peut faciliter votre démarche. En effet, si l’un des critères majeurs pour l’achat d’un bien reste le prix au m2, le taux d’emprunt vous engage, lui, sur une longue durée et s’avère finalement plus déterminant. À titre d’exemple, une hausse de 0,5 % du taux de crédit annule l’avantage d’une diminution de 4 % du prix au m2.

Une information de taille pour tous ceux qui désirent franchir le pas et concrétiser leur projet d’achat car, comme le confirme l’OCL, c’est plus que jamais le bon moment pour acheter. Après une légère progression durant le deuxième semestre 2013, les taux de crédit se sont stabilisés au cours du troisième trimestre 2013 et ont reculé de 0,4 point en un mois pour atteindre en moyenne 3,04 % hors assurance, toutes durées d’emprunt confondues, en janvier 2014. Cette baisse modérée a notamment été maintenue par la forte concurrence entre les agences bancaires.

Tendances et perspectives

Une tendance qui semble devoir se poursuivre car, selon une étude de l’Observatoire des crédits aux ménages, les intentions de souscrire un crédit immobilier dans les six premiers mois de 2014 s’améliorent : 4,5 % des ménages comptent y avoir recours, contre 4,1 % en 2013. À noter néanmoins que les banques se montrent de plus en plus exigeantes et qu’il est aujourd’hui plus simple d’avoir recours à des crédits sur des périodes plus courtes, la durée moyenne des prêts continuant de reculer pour s’établir à 203 mois en janvier, soit dix-sept ans. Un phénomène qui témoigne d’un retrait modéré des primo-accédants, qui empruntent traditionnellement sur des durées plus longues. De fait, pour concrétiser leur projet d’achat, ceux-ci devront disposer d’un apport personnel minimal de 10 à 20 %, plus que jamais de rigueur.

Les différences géographiques

Bien sûr, ce sont les banques qui fixent les taux et elles ne prêtent pas à n’importe qui. Et selon les régions, vous ne serez pas logés à la même enseigne. Selon le dernier baromètre du courtier Empruntis, pour un prêt sur quinze ans, ils sont de 3,15 % en moyenne dans le Sud-Ouest et de 3,35 % dans le Nord. Entre ces extrêmes, l’Ouest est à 3,15 %, l’Île-de-France et Rhône-Alpes à 3,20 %, l’Est et Méditerranée à 3,25 %.

De son côté, meilleurtaux.com place Toulouse en tête de son dernier palmarès des taux de crédit immobilier dans les dix plus grandes villes de France. Avec 2,85 % comme meilleur taux négocié sur vingt ans (hors assurance), la Ville Rose devance Marseille, Nice et Montpellier (2,95 %). Nantes (2,97 %) et Montpellier (2,99 %) suivent de près, juste devant Paris, Bordeaux et Lyon (3 %), Lille fermant la marche avec 3,15 %.

Et vous, avez-vous noté une différence notable des taux de crédits immobiliers ? Faites-vous partie des futurs acquéreurs qui attendent encore pour acheter ? Venez en discuter, le blog est là pour ça !

Tags  

Suivez-nous sur