Blog > J'aménage > Qu’est-ce que l’obsolescence programmée ?
J'aménage

Qu’est-ce que l’obsolescence programmée ?

Peut-être vous êtes-vous déjà fait la réflexion : comment se fait-il que votre vieille machine à laver au design vieillot que vous utilisez depuis  de nombreuses années soit toujours en parfait état de marche alors que votre sèche-linge dernier cri a rendu l’âme peu après la fin de sa garantie ? Une défaillance accidentelle du modèle ou votre façon de l’utiliser, qui l’aurait abîmé prématurément, ne sont pas en cause, mais bien l’obsolescence programmée. Un terme un peu barbare, encore méconnu des consommateurs mais pour en savoir plus sur ce sujet brûlant, c’est par ici !

De quoi s’agit-il ?

L’obsolescence programmée, autrement appelée désuétude programmée, est un principe qui consiste à fabriquer des biens de consommation (Hi-fi, TV, appareils informatiques, électroménager, etc.) à la durée de vie limitée dans le temps. En mettant délibérément sur le marché des appareils voués à cesser de fonctionner au bout de quelques années, les consommateurs sont alors amenés à acheter un tout nouveau modèle. Contraints la plupart du temps à abandonner l’ancien, il s’avère compliqué de le faire réparer car bien souvent la pièce à changer est introuvable ou la main d’œuvre hors de prix. Et finalement, acheter un nouvel appareil revient moins cher que de tenter de ressusciter l’ancien.

Cuisine moderne

De quand date-t-elle ?

Pour comprendre cette décision qui choque de plus en plus les consommateurs, il faut se placer du point de vue de l’économie de marché. Lorsqu’une société lance une machine ou un appareil fabriqué pour durer, elle devient économiquement victime de son succès.

Ainsi, dès les années 1940, une célèbre marque de bas nylon qui fabriquait des produits particulièrement résistants a vu ses ventes dégringoler. Face à la faillite qui les menaçait, les dirigeants de cette entreprise ont pris la décision d’appauvrir la composition de leurs bas. Ainsi, les nouveaux modèles se mirent à filer bien plus rapidement et les ventes repartirent de plus belle. L’obsolescence industrielle était née et elle ne tarda pas à s’étendre à l’ensemble des appareils et des produits ayant le plus de succès auprès des foyers.

Comment déjouer ce principe et consommer malin ?

Pas toujours facile de faire son choix quand on est conscient de ce paramètre. Pour autant, un consommateur averti en vaut deux et de nombreux sites se proposent de comparer la longévité et le rapport qualité/prix des appareils de la vie quotidienne. Reste que la première précaution consiste à se méfier des appareils et des machines dont les prix défient toute concurrence.

Enfin, avant de jeter votre ancien appareil en panne, sachez que de nombreux liens sur Internet publiés par des particuliers ou des associations proposent des tutoriels de réparation et des listes de réparateurs prêts à donner un coup de main.

Quels dispositifs contre l’obsolescence ?

Pour remédier à ce problème, un groupe de sénateurs a déposé, en mars 2013, une proposition de loi. Il s’agissait notamment d’élargir la garantie légale de deux à cinq ans d’ici à 2016, de faciliter la mise à disposition de pièces détachées pendant dix ans, tout en renforçant les notices des appareils au sujet des réparations à faire soi-même. Si cette proposition n’a pas été retenue dans de futurs projets de loi, les défenseurs de ce texte ne désespèrent pas et assurent continuer leur combat.

Et vous, connaissiez-vous ce principe ? Trouvez-vous que certains appareils sont moins fiables qu’avant ? Êtes-vous plutôt du genre à vouloir réparer coûte que coûte ou à succomber à un tout nouveau modèle ? Dites-nous tout, le blog est là pour ça !

Tags  

Suivez-nous sur