Blog > J'aménage > Quels matériaux choisir pour un portail et des clôtures ?
J'aménage

Quels matériaux choisir pour un portail et des clôtures ?

Qui dit maison, dit portail et clôtures. Pour autant, le choix s’avère cornélien lorsqu’il s’agit de comparer l’esthétique, la longévité ou le prix de tous les modèles proposés sur le marché. Vous souhaitez un matériau facile d’entretien, qui privilégie avant tout l’esthétique ou qui puisse se monter en une journée ? Pour faire le bon choix, comparons ensemble les différentes gammes.

Bois, rustique et naturel

Sapin, chêne, châtaigner, teck, pin ou mélèze… Vous n’aurez que l’embarras du choix, en matière d’essence comme de forme. Le bois a également l’avantage certain de se plier à tous types de conceptions. Pour les portails, il joue ou non la transparence tout en restant robuste. Du côté des clôtures, il se décline en lattes, rondins résistants ou très fines lames.

Inconvénients : tous les bois n’ont pas les mêmes qualités. Les exotiques renommés imputrescibles ont beaucoup moins besoin de soins quand le sapin ou le châtaigner nécessiteront une couche annuelle de lasure a minima. C’est pourquoi les prix varient aisément du simple au triple.

Portail et cloture

PVC, ami des budgets serrés

Facile à poser car souvent proposé en kit à monter soi-même, le PVC est aussi extrêmement simple à entretenir. Son rapport qualité/prix défie toute concurrence et les fabricants proposent dorénavant de nombreux modèles pour s’adapter à tous les styles.

Inconvénients : les esthètes s’ennuieront car très peu de couleurs sont disponibles et entre le blanc et le beige, vous n’aurez guère de choix. De plus, son aspect parfois peu raffiné peut en rebuter plus d’un, même s’il reste l’investissement le moins onéreux.

Pierre, robuste et décorative

Elle donne un cachet indéniable à votre maison, qu’elle soit taillée ou laissée à l’état brut. Comme pour le bois, vous n’aurez que l’embarras du choix et en privilégiant un matériau « local », vous n’en ressortirez que gagnant. Le petit plus est qu’elle ne requiert aucun traitement en particulier, mis à part pour contrer l’apparition de quelques mousses même si celles-ci ne peuvent qu’ajouter plus de charme.

Inconvénients : pas facile pour un bricoleur du dimanche de se lancer dans une telle entreprise et si vous n’êtes pas aguerri et n’avez que peu de temps à y consacrer, mieux vaut confier ce travail à un professionnel. Evidemment, en plus du coût de la matière première, les services d’une entreprise de maçonnerie alourdissent la facture…

Fer forgé, traditionnel et personnalisable

Tous les formes et les styles sont possibles avec ce matériau qui résiste très bien aux intempéries diverses et au temps qui passe. Conçu par des artisans spécialisés, il sait s’adapter à tous les modes et types de terrain.

Inconvénients : pour l’entretien, la rouille demeure l’ennemi n°1 et même lorsque le matériau est traité, il ne faut pas oublier qu’avec les années, vous devrez l’entretenir avec soin. Le prix peut également en dérouter plus d’un dès lors que vous souhaitez du sur mesure ou un modèle original.

Aluminium, nouveau matériau en vogue

En plus d’être entièrement recyclable, il est de plus en plus plébiscité pour sa durée de vie et son faible besoin d’entretien car il est résistant à la corrosion. À savoir : si vous n’êtes pas fan des teintes argentées, ne rebroussez pas chemin et sachez qu’il existe de plus en plus de coloris disponibles, allant même jusqu’à l’imitation bois.

Inconvénients : malgré son succès, la pose d’un portail ou d’une clôture en aluminium reste un investissement de taille. Enfin, certains lui reprochent de se déformer en cas de choc. À éviter donc quand on a des enfants qui jouent sans cesse au ballon…

Et vous, qu’avez-vous choisi pour votre maison ? L’avez-vous installé vous-même ou êtes-vous passé par un professionnel ? Faites-nous part de vos conseils et de votre avis en la matière, le blog est là pour ça !

Suivez-nous sur