Blog > J'aménage > Les bons réflexes en cas de fuite de gaz
J'aménage

Les bons réflexes en cas de fuite de gaz

Le saviez-vous ? Le gaz n’a pas d’odeur ! C’est pour détecter une fuite, même en infime quantité, qu’on lui a ajouté cette odeur si particulière et reconnaissable entre toutes.

Si vous avez le moindre doute, voici la marche à suivre.

1.    Ouvrir grand les fenêtres
2.    Fermer l’arrivée de gaz
3.    Téléphoner de l’extérieur aux pompiers en composant le 18.

A stainless steel pot on a gas stove

Ce qu’il ne faut surtout pas faire

Le gaz est inflammable, on le sait. Pour cela, évitez précautionneusement de provoquer une étincelle. Voici les gestes à bannir :

•   Téléphoner de chez soi ou avec son portable
•   Prendre l’ascenseur, dans ce cas le plus prudent est d’opter pour l’escalier
•   Prévenir les voisins en appuyant sur la sonnette, mieux vieux toquer à la porte
•   Appuyer sur tout type d’interrupteur électrique
•   Utiliser une lampe torche (si vous l’avez déjà allumée, ne l’éteignez pas)
•   Allumez une bougie ou une cigarette, avec une allumette comme avec un briquet
•   Faire fonctionner ou brancher un appareil électroménager

Du côté de l’entretien

Bien des accidents (et grosses frousses) peuvent être évités au quotidien par de bonnes pratiques qui ne demandent pas d’être expert en la matière.

1 – Bien localiser son arrivée générale de gaz. Elle est le plus souvent située à proximité du compteur. Dans le cas où vous habitez en collectivité et qu’elle se situe à l’extérieur, le fournisseur saura vous indiquer votre arrivée afin d’éviter de couper le gaz des voisins au moment des vacances.

2 – Faire diagnostiquer sa chaudière et son chauffe-eau par un professionnel une fois par an. C’est un décret obligatoire qui a pour mérite d’optimiser son fonctionnement, de prolonger sa durée de vie et de réparer toute anomalie. Cette révision prévient également une éventuelle intoxication au monoxyde de carbone.

3 – Ne pas boucher les aérations. Comme leur nom l’indique, elles sont là pour renouveler l’air de la maison. Il convient aussi de les nettoyer en enlevant la poussière qui s’y accumule au fil des mois.

4 – Attention aux tuyaux de raccordement ! Ils ont eux aussi une date de préemption inscrite sur le flexible. En cas de doute, si le tuyau est abîmé, râpé ou présente des signes de craquelures, il faut le changer immédiatement. Il est également important de s’assurer que ce tuyau souple n’est pas à proximité d’une source de chaleur telle qu’un radiateur.

Et vous, avez-vous déjà subi une fuite de gaz chez vous ? Avez-vous eu les bons réflexes ? Racontez-nous votre expérience, le blog est là pour ça !

Suivez-nous sur