Blog > Questions immobilières > Vivre en rez-de-chaussée, les précautions à prendre
Questions immobilières

Vivre en rez-de-chaussée, les précautions à prendre

Moins plébiscités que les étages élevés, les rez-de-chaussée restent des biens plus accessibles. En effet, entre une habitation à l’étage et une de plain-pied, on remarque, à prestations égales, un écart de prix de vente entre 10 et 15 %. Un avantage financier indéniable qui séduit de plus en plus les acquéreurs, mais aussi les locataires qui bénéficient de ces coûts eux aussi moins élevés. Mais avant de vous lancer, voici quelques recommandations utiles.

 

Passage

Quand on parle « rez-de-chaussée », on pense automatiquement aux va-et-vient quotidiens, côté rue comme côté cour, qui émaillent la journée et la nuit. En tant que potentiel acheteur ou futur locataire, nous ne serions que trop vous recommander de vous déplacer à différentes heures de la journée et de la soirée pour constater par vous-même la fréquence et le bruit occasionnés par tous ces passages. De même, n’hésitez pas à vous présenter auprès du gardien qui connaît mieux que personne l’ambiance et les différents rythmes de l’immeuble et du quartier.

Voici quelques points à vérifier côté rue. La voie sur laquelle donne vos fenêtres est-elle très passante et bruyante ? Y a-t-il beaucoup de voitures qui l’empruntent et à quelle allure ? Quels sont les commerces les plus proches et sont-ils générateurs de bruits et de monde (type supérette ou bars nocturnes) ?

Côté cour, cela peut aussi révéler bien des surprises ! Combien cette copropriété compte-t-elle d’habitants ? Le bien est-il situé près du local à poubelles ou à vélos ? Votre cour est-elle animée et quel est le règlement de copropriété ?

 

Sécurité

C’est la crainte numéro un de tous ceux qui vivent en rez-de-chaussée. Mieux vaut ne pas plaisanter avec les précautions d’usage et installer, en premier lieu, une porte multi-serrures avec un judas. Pour les fenêtres, les barreaux restent une valeur sûre et vous permettront d’aérer votre intérieur sans crainte d’une intrusion. Des fenêtres en PVC en double, voire triple, vitrage seront idéales, tant pour vous prémunir du bruit que d’une infraction. Sachez enfin que les modèles équipés d’une serrure sont un plus lorsque l’on habite en rez-de-chaussée.

 

Vis-à-vis

Cette vue directe sur votre intimité peut en rebuter plus d’un ! Pourtant, il existe des solutions pour y parer. Les films opacifiants à poser directement sur les vitres sont très efficaces : ils obstruent la vue de l’extérieur, tout en laissant passer la lumière chez vous. À défaut d’opter pour du verre dépoli à vos fenêtres, des films plastiques feront très bien l’affaire. Il en existe toute une gamme de motifs différents. Enfin, par un habile jeu de rideaux ou en disposant de grandes plantes vertes, vous aurez la paix et n’aurez plus l’impression d’être la proie des curieux, même les fenêtres grande ouvertes.

 

La possibilité d’un souplex ?

Le souplex, c’est la grande tendance  ! Design, ingénieux et agréable à vivre, il crée de nouveaux espaces et donne une sacrée plus-value à l’appartement. Chambre à coucher, bureau, salle de bain avec un bon système d’aération… toutes les installations sont possibles ! Avant de succomber, vous devez vous assurer que ce local au sous-sol est considéré comme « habitable » par votre mairie et que vous obtiendrez l’accord de votre copropriété. Une fois la certification en main, assurez-vous des normes d’isolation et d’une absence maximale d’humidité. Elles vous éviteront de nombreux désagréments comme les ponts thermiques, un air vicié ou des problèmes d’humidité qui mettraient tout l’immeuble en péril.

 

Parmi vous, qui vit en rez-de-chaussée ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ? Certains d’entre vous ont-ils fait construire un souplex ? Faites-nous part de vos expériences, le blog est là pour ça !

Suivez-nous sur