Blog > Je cherche un logement > Les aides pour un premier achat de logement
Je cherche un logement, Questions d'argent et de droit

Les aides pour un premier achat de logement

Voilà quelques temps que l’idée fait son chemin, vous souhaitez devenir propriétaire. Or, pas toujours facile de réaliser un tel projet lorsqu’on a du mal à ficeler son budget ou que l’on est novice en la matière. Si l’on ne présente plus le prêt à taux zéro renforcé, d’autres aides existent en fonction de votre profil et il ne faut pas hésiter à frapper aux nombreuses portes pour connaître ce à quoi vous pouvez prétendre. En voici un panorama.

Le plan épargne logement (PEL)

Comme son nom l’indique, il vous donne droit à un crédit aidé. Bien que son taux d’emprunt soit variable, il demeure toujours supérieur de 1,7 point par rapport à votre taux de rémunération. Soyez attentifs, cependant, à ce que le crédit décroché via votre PEL soit tout aussi attractif que les autres taux de crédit proposés par le marché concurrentiel.

Appartement - Cuisine ouverte

Du côté des collectivités locales

En vous rendant sur le site de l’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil), vous pourrez vous renseigner facilement et découvrir si votre ville, votre département ou votre région propose des subventions ou des micro-prêts pour vous aider à acquérir un bien, neuf comme ancien.

Les prêts Action logement

Si vous êtes salarié d’une entreprise qui cotise auprès du Comité interprofessionnel du logement (CIL), vous pouvez profiter de ce prêt qui peut atteindre 25 000 euros. Il s’agit ici de la nouvelle version du prêt « 1% logement » et il concerne exclusivement l’achat d’une résidence principale. Pour savoir si vous êtes éligible, direction le département des ressources humaines de votre société.

Caisses de retraites complémentaires et mutuelles de retraites

Tous ces organismes comptent un service d’aide à l’acquisition de biens. Tout le monde ne bénéficie pas des mêmes capacités d’emprunts car, en fonction de la caisse dont vous dépendez, vous obtiendrez des taux de crédits, des durées de remboursement et des montants maximum spécifiques.

L’aide personnalisée au logement (APL)

Cette aide est le montant attribué dépendent de nombreux critères, notamment de votre situation familiale, de vos revenus réguliers, du montant de votre prêt immobilier ainsi que de sa nature (lien « APL : principe et démarches »). Elle vous permet d’alléger les mensualités. En revanche, pour y avoir droit, vous devez vous engagez à améliorer, agrandir ou transformer votre acquisition. Les conditions sont strictes et vous devez répondre à de nombreux critères. Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès de votre caisse d’allocations familiales (CAF).

Le prêt d’accession sociale (PAS)

Accordé selon le montant de vos ressources, il offre l’avantage de bénéficier d’une aide de l’Etat et de vous permettre, en outre, de toucher l’APL. Il concerne l’acquisition ou la construction d’une résidence principale et peut financer 100 % de votre achat. Bien que proposé par les banques, son taux d’intérêt est fixé par l’Etat et la marge que s’octroie l’établissement bancaire est également plafonnée.

Pour un coup de pouce efficace

Pas facile de se retrouver dans la jungle des prêts, des subventions et des aides d’Etat. N’hésitez pas à passer par les conseils d’un courtier en prêts immobiliers. En épluchant votre dossier, ce professionnel saura vous orienter vers les aides dont vous pouvez bénéficier, en plus de négocier le taux d’emprunt, le montant et la durée de votre futur crédit. Un service efficace et rapide qui ne va vous coûtera pas 1 euro, puisqu’une partie des courtiers sont rétribués par les banques avec lesquelles ils ont passé un accord, et ne réclament donc pas d’honoraire.

Et vous, ça vous trotte dans la tête de devenir propriétaire ? Avez-vous déjà sauté le pas et avez-vous bénéficié d’aides ou de prêts particuliers ? Racontez-nous votre expérience et faites-nous part de vos conseils, le blog est là pour ça !

Tags  

Suivez-nous sur