Blog > Je suis propriétaire > Simple ou exclusif, tout sur les mandats immobiliers
Je suis propriétaire

Simple ou exclusif, tout sur les mandats immobiliers

Vous souhaitez vendre votre maison via une agence immobilière et on vous propose un mandat immobilier simple ou exclusif. À quoi cela engage et qui paie quoi ? Vous avez du mal à vous y retrouver ? En avant les explications !

Les différents mandats immobiliers

Une question à laquelle il vous faudra répondre lorsque vous passerez la porte d’une agence immobilière. Avec trois possibilités.

•    Le mandat immobilier simple (ou mandat simple), est la convention qui laisse le plus de liberté. Vous pouvez, en effet, confier votre bien à plusieurs agences immobilières tout en essayant de le vendre par vous-même. Cette formule présente l’inconvénient d’une visibilité excessive car à force de présenter votre maison à toutes les agences immobilières et par vos propres moyens (pancarte, annonces sur Internet, bouche à oreille…), cela peut laisser penser que votre bien n’arrive pas à se vendre, ce qui peut rebuter de potentiels acheteurs.

•    Le mandat immobilier exclusif (ou mandat exclusif), comme son nom l’indique, rend impossible pour vous ou un intermédiaire de négocier la vente sans passer par l’agence immobilière que vous aurez choisie. La durée déterminée est souvent de l’ordre de trois mois, bien évidemment renouvelables. Pour ce genre d’opération, autant vous adresser à l’agence immobilière qui vous semble la plus compétitive et en laquelle vous avez entièrement confiance. Valorisant aux yeux des différents candidats à l’achat, c’est à l’agence immobilière que revient la tâche de mettre un coup de projecteur sur votre bien immobilier et d’en assurer une bonne promotion.

•    Le mandat immobilier semi-exclusif, variante de la formule précédente, vous permet somme toute de présenter vous-même un acquéreur. Si la vente est conclue grâce à un acheteur que vous avez trouvé sans passer par l’agence immo, vous pourrez obtenir un rabais sur la commission de l’intermédiaire, selon les modalités du contrat.

Qui paie la commission ?

La commission est à la charge du vendeur puisque c’est vous qui avez signé un mandat immobilier avec l’agence. C’est également vous qui avez déterminé votre prix net vendeur, qui sera augmenté de la commission. Avant de signer tout mandat immobilier, assurez-vous d’avoir bien compris le montant de la commission, qui doit être affiché visiblement au sein de l’agence et sur votre contrat.

Les cas où vous ne paierez pas de commission

L’agence ne pourra bien évidemment pas y prétendre si ce n’est pas elle qui a conclu la vente. En conséquence, si vous réalisez une vente en direct et par vos propres moyens dans le cadre d’un mandat immobilier simple, vous n’aurez rien à payer, même si la (ou les) agences concernée(s) par ce mandat ont contribué à la promotion de votre bien. Autre cas de figure : si la vente ne peut s’effectuer pour « un motif indépendant de l’acquéreur » (comme un refus de la banque pour un emprunt), l’agence ne peut pas vous demander cette commission.

Un dernier conseil pour la route

Dès lors que vous avez trouvé quelqu’un intéressé par votre bien, vous devez prévenir l’agence immobilière de la réalisation de la vente et du nom du potentiel acquéreur. L’agence vérifiera en consultant les bons de visite si elle n’a pas déjà fait visiter ce bien à cette même personne. Si c’est le cas, elle fera valoir son droit à toucher la commission.

Et vous, quel mandat avez-vous privilégié pour mettre en vente votre bien immobilier ? Faites-nous part de vos conseils et de votre expérience !

Tags  

Suivez-nous sur