Blog > Questions d'argent et de droit > Faire garder son animal de compagnie
Questions d'argent et de droit

Faire garder son animal de compagnie

C’est les vacances ! Et si tout le monde s’en réjouit, hélas Médor et Félix ne seront pas de la partie ! Impossible de les emmener où vous allez, il vous faut trouver au plus vite une solution… La bonne nouvelle, c’est que vous n’aurez que l’embarras du choix en matière de garderie, le tout en fonction des habitudes de votre boule de poils, de la durée de votre absence et de votre porte-monnaie.

La pension

Certes, le terme fait toujours un peu froid dans le dos mais au-delà des a priori, cette formule permet une prise en compte globale de votre animal et va contribuer à le sociabiliser vis-à-vis de ses congénères. Idéal pour les séjours de plus de quinze jours, les prix varient environ entre dix euros quotidien pour un petit chien et dix-huit pour un grand. Évidemment, plus votre chien demeure au chenil, plus les prix sont dégressifs. Si vous doutez du sérieux ou de l’hygiène du lieu, faites une visite à l’improviste : vous serez alors à même de vérifier les conditions de résidence des animaux.

Les familles d’accueil

Des sites permettent la mise en relation avec des foyers aptes à s’occuper des animaux. Après une rencontre préalable, vous leur confiez votre « petit protégé » et à votre retour, vous pouvez évaluer la famille en laissant un commentaire ou une note sur le site. La formule est transparente et rassure les futurs clients, c’est aussi l’assurance de câlins et de jeux, sans solitude ni  trop de dépaysement. Coût en moyenne : entre 9 et 15 euros la journée, mais vous devez également penser au budget croquettes.

La garde à domicile

Idéal pour les animaux attachés à leurs environnements et tous ceux pour lesquels envisager un voyage serait trop compliqué (lapins, chèvres, serpents et autres nouveaux animaux de compagnie, ou NAC), c’est le Pet-sitter qui fait le déplacement pour s’occuper de votre animal de compagnie. En votre absence, vos bêtes gardent leurs habitudes et, cerise sur le gâteau, les plantes sont bien arrosées. Rien de mieux également pour décourager les éventuels cambrioleurs.

Par le biais d’associations qui vous mettront en contact avec des retraités bénévoles, vous payez un forfait de l’ordre de 200 euros. Ensuite, c’est l’échange de bons procédés qui prévaut : ils gardent vos animaux, vous prêtez votre maison. Sinon en passant par des associations d’aide aux animaux, vous pouvez bénéficier de l’aide de passionnés à des tarifs beaucoup plus avantageux. De plus, les cotisations sont généralement reversées  directement à l’association.

La garde alternée

Pour une trentaine d’euros annuels, vous accédez à un annuaire national de personnes qui, comme vous, cherchent à faire garder leur animal en leur absence. À vous de vous mettre d’accord sur une rencontre et à faire coïncider vos plannings de congés. Ainsi, quand la famille en question part en vacances, vous gardez leurs animaux et vice versa quand vient votre tour de prendre vos congés.

Et vous comment faites-vous lorsque vous partez en vacances ? Quel moyen privilégiez-vous ? Faites-nous part de vos expériences et de vos conseils, le blog est là pour ça !

 

Suivez-nous sur