Blog > Alarmes anti-cambriolage : Quel type de détecteur choisir ?
Non classé

Alarmes anti-cambriolage : Quel type de détecteur choisir ?

Loin de nous l’idée de vous effrayer ! Cependant, les chiffres et les statistiques divulgués en début d’année par le ministère de l’Intérieur le confirment, le nombre de cambriolages dans les résidences principales et secondaires a littéralement explosé, + 16 % rien qu’en 2011… Concrètement, 323 954 cambriolages (soit 888 en moyenne par jour !) ont été déclarés en France et les chiffres se précisent : 80 % ont lieu en plein jour, et 55 % d’entre eux se déroulent entre 14 et 17 heures.

Lorsque l’on sait qu’un cambriolage ne dépasse pas une vingtaine de minutes et que 95 % des voleurs prennent la fuite en cas de déclenchement d’une alarme, il est indispensable de se pencher sur les différents systèmes présents sur le marché et d’évaluer leur potentiel pouvoir de dissuasion ! Petit tour d’horizon des systèmes d’alarmes les plus en vogue pour bien choisir :

Les différents détecteurs

■  Les détecteurs de mouvement

Ce sont comme des radars qui scannent l’activité d’une pièce  grâce à des infrarouges ou à un signal hyperfréquence, détectant ainsi tout ce qui bouge dans une pièce. Dès que leur faisceau est coupé, l’alarme se déclenche. Rassurez-vous, ce modèle est compatible avec la présence d’animaux domestiques puisqu’il est possible de paramétrer un seuil de tolérance pour des poids légers. Idéalement, les détecteurs doivent être posés dans les pièces principales et les points de passage obligés pour entrer dans votre maison.

■  Les détecteurs d’ouverture

Composés de deux parties reliées entre elles par des aimants, ils doivent être installés sur les fenêtres et les portes. Le principe est simple : dès que le champ magnétique entre les aimants est coupé, l’alarme se déclenche. Ce type d’alarme, dit périphérique, signale ainsi toute intrusion extérieure dans votre résidence. Si l’on est tenté de les placer uniquement au niveau des portes et des fenêtres principales de la maison, n’oubliez pas que de potentiels voleurs peuvent également passer par le garage, une lucarne, voire une fenêtre en hauteur à l’aide d’une échelle. Idéal lors de vos absences, ce modèle laisse évidemment à désirer en période estivale, lorsque chacun dort les fenêtres entrouvertes.

■  Les détecteurs de bris de vitre

Recommandés pour les vérandas et les baies vitrées, ces systèmes analysent et détectent les chocs et/ou les signaux acoustiques de vos vitres. Soit ils réagissent à une certaine puissance d’impact enregistrée par le capteur, soit par l’intensité du bruit émis. Dans tous les cas, ces paramètres sont ajustables pour ne pas déclencher de manière intempestive votre alarme si vous faites tomber un verre ou si un ballon d’enfant vient cogner contre la baie vitrée…

Vous l’aurez constaté les capteurs et les systèmes d’alarme sont aussi divers que complémentaires. En attendant de vous équiper (ou pas), n’oubliez pas les recommandations d’usage comme veiller à protéger ses fenêtres de barreaux ou de volets, s’équiper d’un système de fermeture de porte fiable et solide et ne jamais laisser les clés sous le paillasson ou dans un pot de fleurs à proximité. Enfin, placez vos bijoux et objets de valeur en lieux sûrs, en ayant bien à l’esprit que les piles de linge et les matelas sont les cachettes les plus courues et donc les plus connues … À vous de faire preuve d’imagination !

Avez-vous déjà été victime d’un cambriolage ? Depuis, vous êtes-vous muni d’un système d’alarme ? Si oui, l’avez-vous placé vous-même ou êtes-vous passé par un professionnel ? Racontez-nous vos expériences, le blog est fait pour ça !

 

Tags  

Suivez-nous sur