Blog > Tendances > Travailler de chez soi, mode d’emploi
Tendances

Travailler de chez soi, mode d’emploi

Que vous ayez décidé de vous lancer dans le télétravail, que vous repreniez vos études une fois rentré le soir ou que vous ayez jeté votre dévolu sur une activité qui vous demande calme et concentration, travailler de chez soi rebute autant qu’il attire. Et pourtant, plusieurs études le prouvent, les télétravailleurs aguerris sont moins stressés, plus rapides et davantage épanouis…

Pour éviter la procrastination ou la surchauffe, voici trois commandements testés et approuvés par ceux qui travaillent avec efficacité et sérénité.

Un petit coin bien à toi, tu trouveras

Tout le monde n’a pas la chance de posséder une pièce dévolue au travail… Même si ne possédez qu’un petit bureau dans un recoin du salon ou que vous décidiez de travailler sur la table de la cuisine, il vous faut impérativement trouver « votre place ». Celle où vous resterez assez concentré pour mener à bien toutes vos tâches. Alice, graphiste free-lance explique : « même dans mon petit deux pièces, je me suis fait un coin bureau entièrement dédié à mes activités. J’ai rogné un peu sur mon salon mais j’aime cet espace car j’ai fait en sorte d’avoir tout à portée de main. » Question ergonomie, pensez à privilégier un endroit bien éclairé où vous serez confortablement installé. Si vous avez besoin d’un téléphone ou d’une imprimante, faites en sorte de tout regrouper pour vous éviter des déplacements et toutes sortes de distractions qui vous feraient décrocher du travail.

À privilégier : des rangements pratiques pour tout retrouver en un clin d’œil.  N’hésitez pas à utiliser un paravent ou à poser un rideau pour séparer votre bureau du reste de la pièce.

À éviter : les pièces passantes et bruyantes où tout le monde peut vous interpeller. Enfin, même si vous avez tendance à entasser, faites place nette sur votre table à partir du moment où vous y travailler.

Un minimum de rituels, tu t’imposeras

Qu’est-ce qui différencie un jour de congé d’un jour de travail ? Les rituels que vous décidez de mettre en place. Mikaela, trésorière bénévole d’une association, raconte : « lorsque je dois me mettre au travail, je me lève et me prépare comme si j’allais sortir dehors. J’écoute les infos à la radio en buvant mon café un peu à l’écart du petit déjeuner familial en pensant à ce que je dois faire tout au long de la journée. Après le flash de 10h, je me mets quoi qu’il arrive à mon bureau, c’est une façon de me conditionner et de me motiver pour attaquer ce que j’ai entrepris la veille. » Même s’il pourrait être tentant de rester en pyjama ou de vous y mettre quand vous le sentez, s’imposer un emploi du temps immuable vous conditionne et vous cadre.

À privilégier : informez votre petite famille qu’à partir d’une certaine heure, vous n’êtes plus disponible pour tout et n’importe quoi. Même s’il est tentant de faire la grasse matinée, préférez la sieste « récompense » après avoir terminé ce que vous vous étiez fixé de faire dans la matinée.

À éviter : entreprendre plusieurs choses à la fois, mêler coups de fil professionnels et privés… Pensez à faire une chose après l’autre, vous n’en serez que plus concentré et rapide !

Le burning-out, tu fuiras

Beaucoup de télétravailleurs l’admettent : quand on a son bureau à portée de main, on est tenté de rester plus longtemps face à son ordinateur et de mal dissocier la vie privée du travail. Soyez le plus rigoureux possible quant à vos plages horaires pour ne pas subir de lassitude, voire un ras-le-bol général. Jacques, qui s’intéresse de près à la généalogie et qui a développé une activité d’auto-entrepreneur autour de cette passion, le confirme : « j’étais tellement impliqué dans la réalisation de mes commandes que je pouvais travailler huit à dix heures d’affilée, sans faire une pause. Parfois, il m’arrivait même de m’y remettre vers minuit plutôt que d’attendre le lendemain. Résultat, au bout d’un mois, j’étais à bout et sur le point de tout arrêter. » Une erreur classique de « débutant » qui veut bien faire et qui finalement oublie de se réserver des temps de pause et disperse son énergie. Pour être le plus efficace, fixez-vous des limites et imposez-vous des tâches à accomplir et à finir en temps et en heure. Ne restez pas non plus dans votre coin car c’est l’isolement assuré et la déprime qui guette à la longue.

À privilégier : quoi qu’il arrive, et même si vous avez plus de travail qu’à l’accoutumée, rendez-vous disponible pour votre famille et votre vie sociale à partir d’une certaine heure. Notez sur un seul et même cahier  tout ce que ce qu’il vous reste à faire pour le lendemain.

À éviter : travailler en pointillé tout au long de la journée, remettre à plus tard ce que vous devez rendre en temps et en heure en vous ajoutant du travail sur vos heures de sommeil.

Et vous, pensez-vous que vous pourriez adapter votre travail au bureau à du télétravail ? Si vous êtes déjà un adepte du travail à la maison, n’hésitez pas à nous faire part de vos conseils et astuces !

 

Tags  

Suivez-nous sur