Blog > Je cherche un logement > Emprunter sans apport personnel, c’est possible?
Je cherche un logement, Questions d'argent et de droit

Emprunter sans apport personnel, c’est possible?

Vous le savez peut-être, on dit généralement qu’il est bien vu d’arriver chez un banquier avec au moins 10 % d’apport personnel à hauteur de l’achat envisagé, sachant que 20 % à 30 % feront encore meilleure impression. C’est à la fois une sécurité pour l’établissement mais aussi une preuve de votre capacité à mettre de l’argent de côté et de votre détermination à devenir propriétaire. Cependant, face à la demande constante en matière de logements, à la hausse du prix des locations et aux taux de crédits relativement bas, les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir s’acheter un bien immobilier et ce, de plus en plus jeunes.

Sujets à caution

Les primo-accédants, c’est-à-dire ceux qui achètent pour la première fois, empruntent en moyenne 200 000 euros en Île-de-France et 130 000 euros en province. Comme il est parfois difficile de rassembler un apport personnel de 10 % tout en payant un loyer, certaines banques se proposent de financer la totalité de votre acquisition. Si vous n’avez pas d’économie de côté, ouvrez bien l’œil et soyez attentifs aux conditions d’emprunt, en vous assurant que votre établissement bancaire s’engage à englober les frais de notaire.

Même si vous avez nettement les moyens de rembourser mensuellement votre crédit, il est toutefois possible que votre banque vous demande des garanties. Et par garantie, il faut comprendre caution, familiale ou mutuelle. Dans le cas d’une caution familiale, à vous de désigner l’un de vos proches qui s’engagera à rembourser vos mensualités en cas de défaut de paiement de votre part. La caution mutuelle est, quant à elle, un engagement passé avec un organisme tiers qui, moyennant un pourcentage du montant emprunté, se portera garant.

L’hypothèse hypothèque

Dans le cas où vous êtes déjà propriétaires, le prêt hypothécaire (appelé également crédit hypothécaire) est une autre solution de garantie. Ce prêt vous sera accordé sous condition d’hypothéquer l’un de vos biens immobiliers. En contrepartie de l’obtention du crédit que vous désirez, votre établissement bancaire s’accorde, via l’hypothèque, la possibilité de revendre le bien en cas de non-remboursement de votre part.

Pour trouver la proposition de crédit qui correspond le mieux à votre projet immobilier et à vos capacités de remboursement, n’hésitez pas à démarcher plusieurs établissements bancaires à la fois. Enfin, certains font appel à un courtier chargé de comparer et de négocier  les offres des banques en fonction de votre profil et de vos attentes.

 

Tags  

Suivez-nous sur