Toulouse : De belles opportunités à saisir !

À l’occasion du salon immobilier toulousain, Logic-Immo.com a réuni six experts pour faire un point complet sur ce marché local. Voici les moments forts de cette table ronde.

C’est le moment d’acheter !

Pour Jacques Chassant, représentant du Syndicat National des Professionnels Immobiliers (SNPI), le contexte économique morose dans lequel nous sommes actuellement est propice à l’achat immobilier. «C’est justement dans ces périodes là qu’il faut acheter », souligne-t-il. Deux raisons à cela. La première, les taux immobiliers qui n’ont jamais été à des niveaux aussi bas et attractifs. «En outre, la période étant morose, les prix sont inférieurs à ce qu’on a connu il y a quatre ou cinq ans à Toulouse et son agglomération. Alors, si vous pouvez le faire, achetez», conclut-il.

Des prix toujours abordables

«Dans le centre-ville de Toulouse, il faut compter en moyenne entre 4 000 et 5 000 euros le mètre carré dans le neuf. Les communes en première couronne se situent plutôt entre 2 700 et 3 500 euros le mètre carré», précise Jacques Rubio de chez Kaufman & Broad. La communauté d’agglomération de Toulouse offre toujours de belles perspectives de plus-value à la revente. «L’élément déterminant lorsque l’on investit pour réaliser une plus-value à la sortie c’est l’emplacement : transport en commun, commerces, école primaire et crèche sont primordiaux», rappelle-t-il.

La RT 2012, c’est pour bientôt !

À partir du 1er janvier 2013, tous les permis de construire déposés pour une maison individuelle devront respecter la nouvelle règlementation thermique (RT 2012). «Cela devrait entraîner un surcoût compris entre 8 000 et 12 000 euros selon la surface», précise Christian Hamon de l’Union des Maisons Françaises (UMF). Mais entraîner par la suite de substantielles économies d’énergie.

Attention aux diagnostics à bas coût

Christian Merle, de Saretec Immobilier, rappelle que les diagnostics immobiliers obligatoires (DPE, amiante, gaz…) sont toujours à la charge du vendeur et varient selon la nature et l’année de construction du bien. «Pour une maison d’environ 100 mètres carrés avec trois diagnostics obligatoires, il faut compter 280 euros TTC. Méfiez-vous des diagnostics à 45, 50 euros l’unité», insiste-t-il.

Des taux en chute libre

Les taux immobiliers sont à des niveaux historiquement bas. «Par exemple, pour un prêt supérieur à 120 000 euros sur 10 ans avec un apport de plus de 20 %, on peut obtenir un taux de moins de 3 %», affirme Isabelle Sautereau de la Banque Postale. C’est aussi le moment de se poser la question du rachat de son prêt à un taux plus intéressant. Sans apport personnel, il est toujours possible d’obtenir un crédit. « Seule condition, apporter les frais dits secondaires c’est-à-dire les frais de notaires et les frais de garantie du prêt».

Durcissement de la fiscalité immobilière à venir

«Acheteur ou vendeur, ne perdez plus de temps, foncez !», conseille Pascal Chassant, notaire à Montech. En effet, pour réduire le déficit budgétaire de l’Hexagone, le gouvernement prévoit de durcir la fiscalité immobilière l’année prochaine… Et notamment sur les plus-values immobilières. «Le régime d’imposition sur les plus-values immobilières devrait être moins intéressant l’année prochaine, notamment sur les terrains à bâtir.

On constate également un renforcement de la fiscalité sur les donations et successions», souligne-t-il.

Séverine AMATE, Directrice de la Communication Logic-Immo.com

« À travers son baromètre et son indice du moral immobilier, Logic-Immo.com met en lumière les préoccupations des personnes en phase d’acquisition d’un bien. Les derniers chiffres permettent de détecter une certaine réticence des futurs acquéreurs en ce qui concerne l’évolution du marché immobilier. La crainte d’une détérioration du contexte économique pèse sur leur projet d’acquisition. Néanmoins, ils sont de plus en plus nombreux à attendre une baisse des prix dans les six prochains mois. Si seuls 11% envisageaient cette possibilité en janvier 2011, ils sont désormais 52% à anticiper ce retournement en octobre 2012. Les futurs acquéreurs sont dans l’attente franche d’une baisse des prix avant toute action d’acquisition. »

 

 

Un commentaire
  1. Suncika

    Que faites vous de la loi Grennelle 1 et 2 ! Vous oubliez…

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook