Montpellier : Des affaires à saisir dans l’ancien et dans le neuf

À l’occasion du salon de l’immobilier de Marseille, Logic-Immo.com a réuni six experts pour faire un point complet sur ce marché local. Voici les moments forts de cette table ronde.

Un attentisme certain et des prix en baisse

Les années 2006-2007 ont connu une flambée de l’immobilier en PACA, notamment à Marseille. Après ce coup de soleil, les transactions ont chuté de 15 à 35% selon les quartiers. «Les prix redescendent aujourd’hui sur terre et s’adaptent à l’offre», note Pierrick Metot, Administrateur de la FNAIM 13. «Certains secteurs sont plus pénalisés que d’autres et les vendeurs, quand il y a urgence, peuvent accepter des négociations de prix de 15 à 20%».

De l’offre et des opportunités dans le neuf

«En 2007, qui était une excellente année, les appartements neufs se vendaient sur Marseille à 3 600 euros du mètre carré en moyenne», signale Patrick Alary, président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers de Provence. «En 2012, le prix au mètre carré atteint 3 860 euros, soit une hausse modérée au regard de la flambée du coût des matières premières et des améliorations des immeubles nouvelles générations». Un énorme travail a été réalisé en effet, pour adapter les productions récentes au label Bâtiment Basse Consommation (BBC) et préparer la nouvelle Réglementation 2012.

Maisons individuelles : mieux et plus chères avec la RT 2012

En PACA, le prix moyen d’une maison neuve, hors coût du terrain, est de 110 000 euros pour 110 mètres carrés, soit 1 000 euros par mètre carré. à partir du 1er janvier 2013, la nouvelle norme thermique RT 2012 renchérira les coûts de construction d’environ 10%. «Nous accompagnons cet effort nécessaire», souligne Bruno Guerra, Président régional de l’Union des Maisons Françaises. «L’année prochaine, les consommations d’énergies des nouvelles maisons seront divisées par trois. La facture chauffage d’une maison RT 2012 ne devrait plus dépasser 100 euros par an, avec bien plus de confort».

Faire appel à un diagnostiqueur certifié

«Les diagnostics sécurisent l’acte d’achat et de vente», rappelle Benjamin Odul, du cabinet Active Diag 13 à Marseille. «Les normes qualitatives deviennent de plus en plus exigeantes et le diagnostic de performance énergétique prend de l’importance dans la sélection des biens des acquéreurs».

Taux immobilier : les atouts des dossiers bien préparés

«Le marché se régule, sur le prix des biens, comme sur les taux, c’est encourageant pour les acquéreurs», note Dominique Velay, directrice des Partenariats Immobiliers de la Caisse d’Epargne Provence Alpes Corse. «Les dossiers bien préparés sont regardés attentivement par les banques qui peuvent déroger aux fameuses règles des 10% d’apport et des 33% de taux d’endettement, pour accompagner un projet de long terme». À signaler également le chèque premier logement, coup de pouce de la Ville de Marseille en partenariat avec le réseau Caisse d’Epargne pour l’acquisition d’une résidence principale.

Scellier, Duflot… : des avantages fiscaux à exploiter

«Des prix stationnaires, des négociations facilitées, une offre abondante, des taux d’intérêt historiquement bas, l’avantage Scellier éligible jusqu’à la fin de l’année : tous les signes sont là, c’est le moment d’acheter», estime Maître Dorothée Martel-Reison. Les acquéreurs et les investisseurs peuvent donc braver l’attentisme certain et faire confiance aux grands projets, comme Euromed, au nouveau Stade et au capital soleil de la Région PACA.

Séverine AMATE, Directrice de la Communication Logic-Immo.com

« À travers son baromètre et son indice du moral immobilier, Logic-Immo.com met en lumière les préoccupations des personnes en phase d’acquisition d’un bien. Les derniers chiffres permettent de détecter une certaine réticence des futurs acquéreurs en ce qui concerne l’évolution du marché immobilier. La crainte d’une détérioration du contexte économique pèse sur leur projet d’acquisition. Néanmoins, ils sont de plus en plus nombreux à attendre une baisse des prix dans les six prochains mois. Si seuls 11% envisageaient cette possibilité en janvier 2011, ils sont désormais 52% à anticiper ce retournement en octobre 2012. Les futurs acquéreurs sont dans l’attente franche d’une baisse des prix avant toute action d’acquisition. »

 

 

Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook