Questions d'argent et de droit

Je visite un appartement : les points à scruter avant de dire oui

 

 

On n’achète pas un appartement à la légère, même lorsque c’est le premier. Il est donc impératif de faire le plein d’astuces pour être sûr de soi lorsque l’on prend la décision d’acheter un appartement, et cela commence principalement durant les visites.

 

Être à l’aise avec l’environnement de l’appartement

Au moment de visiter un appartement, il est très important de s’assurer que l’environnement direct est propice à une qualité de vie digne de ce nom. Mais les priorités des uns n’étant pas forcément celles des autres, il faut simplement se poser la question de ce que l’on souhaite retrouver en bas de chez soi. S’agit-il d’un quartier vivant ? Auquel cas il faudra accepter un peu de bruit, notamment la nuit si des bars ou des restaurants sont présents dans cette rue. Ou au contraire, s’agit-il d’un quartier qui compte peu de commerces de proximité ? Y a-t-il des transports en commun près de l’immeuble ? Les espaces verts sont-ils proches ou éloignés ? Bref, il est incontournable de dresser une liste des commodités que l’on souhaite retrouver en sortant de l’immeuble, et celles qui paraissent moins importantes.

 

L’immeuble et l’appartement sont-ils en bon état ?

En achetant un appartement, il ne faut pas se tromper, au risque de devoir consacrer une somme importante aux travaux. La première chose à faire est donc d’observer l’état général de l’appartement, mais également de l’immeuble. Les parties communes doivent paraître entretenues : si elles sont dégradées, que des fissures sont apparentes, que la peinture n’a pas été refaite depuis des années ou qu’une odeur de moisissure règne dans les parties communes, cela peut annoncer un problème avec le syndic ou une négligence de la part des copropriétaires. Et surtout, cela annonce des travaux importants à l’avenir. Il en va de même pour l’appartement, même si ce dernier n’est pas neuf, il doit paraître entretenu et sain.

 

Bon à savoir

Vérifier l’état d’un appartement passe également par s’assurer de l’absence de nuisibles comme les punaises de lit, qui prolifèrent dans certains immeubles.

 

Observer l’état de l’appartement et de ses équipements

Pour commencer l’observation à la loupe de l’appartement, il faut se pencher sur la surface habitable de l’appartement, le nombre de pièces et l’agencement. De plus, il est impératif de scruter attentivement tous les recoins de chaque pièce. Lorsque l’on regarde dans le détail, les équipements et les installations sont-ils récents ou anciens ? Sont-ils en état de fonctionnement ? A ce stade, il est important de vérifier chaque prise, chaque interrupteur, chaque volet, la chaudière, de lever la tête pour s’assurer qu’il n’y a pas des traces d’humidité, des fissures, ou autres, etc. Bref, rien ne doit échapper à un visiteur aguerri, et il peut même être judicieux de prendre des notes ou d’être accompagné par un professionnel du bâtiment.

 

Charges, taxes, frais de notaire : un petit calcul s’impose !

Acheter un appartement implique des frais, réguliers ou non. Pour commencer, l’appartement se situe dans un immeuble qui est encadré par une copropriété. Cette copropriété entraîne des frais : les copropriétaires de l’immeuble doivent ensemble entretenir le bien, réaliser des travaux, entretenir les ascenseurs et les éventuels espaces extérieurs, certaines copros comportent un gardien qu’il faut rémunérer, etc. Il est donc impératif de jeter un œil aux relevés des charges des vendeurs sur plusieurs années.

A cela, il faut ajouter les impôts : la taxe foncière, la taxe d’habitation, éventuellement la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, etc.

Enfin, au moment de l’achat, l’acheteur verse des frais de notaire à hauteur de 7-8 % du prix total de l’appartement : il est temps de sortir la calculette.

 

L’isolation de l’appartement est-elle correcte ?

Ces dernières années, l’isolation est devenue un élément capital lors de l’achat d’un logement. En effet, un appartement mal isolé est un gouffre financier pour ses propriétaires durant l’hiver, et les factures de chauffage peuvent rapidement être élevées. Pour savoir si cet appartement est bien isolé ou pas, il faut commencer par jeter un œil au DPE (le diagnostic de performance énergétique), un diagnostic obligatoire qui doit figurer dans l’annonce immobilière et que le vendeur doit fournir aux acheteurs. Mais il suffit également d’observer quelques caractéristiques de l’appartement comme la présence ou non de double vitrage et de volets, et il faut se renseigner sur la façon dont le logement a été isolé, à quel moment et avec quels matériaux.

 

Bon à savoir

Un autre point important : tendre l’oreille durant les visites. L’isolation phonique est tout aussi importante, il faut donc s’assurer de ne pas entendre les voisins au moindre pas ou un avion par la fenêtre comme s’il était à côté.

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : ,
Un commentaire
  1. Nicolas Duquerroy Oracle

    Très intéressant comme article qui nous sera très utile.
    Merci

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook