Blog-Logic-Immo

Millennials et achat immobilier en 7 vrai- faux !

Les millennials, également appelés génération Y, regroupent l’ensemble des personnes nées entre 1980 et l’an 2000. Perçus comme ayant des caractéristiques sociologiques et comportementales propres, ils représentent désormais 40% des futurs acheteurs immobiliers en France.

 

Comment se comportent-ils face à l’achat immobilier ? Le portail d’annonces immobilières Logic-Immo.com a souhaité en savoir plus au travers une étude publiée cette semaine par son Observatoire du Moral Immobilier.

Réponses et 7 vrai-faux pour dissiper les idées reçues autour des projets immobiliers des acquéreurs de moins de 35 ans.

 

1) Les millennials sont plus enthousiastes face à l’achat immobilier

Vrai. L’étude de l’Observatoire du Moral Immobilier révèle que cette génération exprime un optimiste plus marqué que les autres générations d’acquéreurs immobiliers. 88% des porteurs d’un projet d’achat de moins de 35 ans pensent que c’est le moment d’acheter alors qu’ils ne sont que 67% pour les autres générations.

 

2) Ils pensent qu’il leur est plus difficile d’accéder à la propriété par rapport à ce qu’a pu connaître les autres générations

Faux. Que ce soit les millennials ou les autres générations, l’ensemble des acquéreurs partagent le sentiment qu’il est plus difficile d’accéder à la propriété qu’auparavant. Les millennials ne sont donc pas plus « nostalgiques » sur ce volet que les autres. « 65% des moins de 35 ans pensent que le chemin vers l’accession est plus tortueux pour leur génération et 63% des autres générations d’acheteurs partagent ce ressenti. Cette perception est le fruit du fossé croissant entre les prix immobiliers et les revenus ainsi qu’une précarisation du marché du travail associé à celle des salaires. » détaille Stéphanie Pécault, Responsable des Etudes chez Logic-Immo.com.

 

3) Les millennials ont une perception de l’évolution de leurs finances personnelles plus négative que les autres populations d’acquéreurs ?

Faux. 40% des millennials interrogés par Logic-Immo.com constatent une embellie de leur situation financière contre 21% pour les autres générations. Un ressenti qui explique le fort enthousiasme de cette génération d’acquéreurs.


4) Les millennials sont davantage convaincus par l’attractivité des taux d’intérêt que les autres acquéreurs

Faux. Même si 95% des millennials ont recours à l’emprunt et que les taux d’intérêt sont leur deuxième motivation à l’achat, ils ne sont pas aussi convaincus que les autres générations par le niveau des taux.  Ainsi, 73% des millennials pensent que les taux sont attractifs, alors qu’ils sont 81% à partager ce ressenti chez les autres populations d’acquéreurs immobiliers.

 

5) Les millennials sont plus séduits par le neuf que les autres générations d’acheteurs immobiliers

Vrai. Un quart des millennials cherche un bien dans le neuf  alors qu’ils sont 17% au sein des autres générations d’acquéreurs. Ainsi, le segment des millennials constitue une cible privilégiée pour les promoteurs immobiliers. L’ancien représente tout de même la moitié des projets immobiliers des millennials et 23% sont indécis entre le neuf et l’ancien.

 

6) Les millennials organisent leur recherche de la même manière que les autres populations d’acquéreurs

Faux. La contrainte budgétaire plane fortement sur les projets des jeunes acquéreurs immobiliers. Lucides sur cet aspect, 54% des millennials entament leur recherche immobilière par la définition de leur capacité d’emprunt et leur budget. Un élément de divergence avec les autres générations qui commencent leur projet par la détermination du périmètre géographique de leur future acquisition (41%).

Dans leur recherche immobilière, l’outil de prédilection des millennials est leur téléphone portable pour 77% (ils sont 59% à privilégier cet outil chez les autres populations d’acquéreurs). Les moins de 35 ans sont 41% à consulter des applications mobiles dans le cadre de leur recherche contre 24% pour les autres générations.

 

7) Les millennials sont très attachés aux conseils de leur entourage ou des professionnels !

Vrai. Leur profil technophile ne fait pas l’impasse sur l’humain. Aussi, 77% des millennials font appel aux conseils et avis de leur famille (contre 46% pour les autres générations). 43% consultent également leurs amis (27% pour les autres) dans le cadre de leur projet d’achat.

Tout comme pour les autres générations, ces acquéreurs de moins de 35 ans demandent également avis et conseils aux professionnels immobiliers.  Fortement dépendants de leur crédit immobilier, les millennials ont recours aux banquiers ou gestionnaires de patrimoine (41% versus 24%) en plus des agents immobiliers (58%).

A noter que 88% affirment que l’accompagnement d’un professionnel immobilier demeure essentiel pour la concrétisation de leur projet. La preuve que le métier d’agent immobilier a encore toute sa légitimité à l’ère digitale.

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Un commentaire
  1. Leavita

    De très bons points sociologiques dans cet article. Le point le plus interessant à mon sens et le dernier car en effet, même si cette génération est technophile, l’immobilier reste dans un domaine où les individus ont besoin d’être rassurés et ce n’est pas surprenant de voir que les conseils et avis de leur famille comptent autant.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook