Blog-Logic-Immo

Logement : Que faire en cas de catastrophe naturelle ?

Tempêtes, inondations, coulées de boue, le nombre de catastrophes naturelles ne cesse de croître. Que faire si votre habitation a été touchée ? Nos pistes pour gagner un temps précieux.

Catastrophe naturelle : Déclarer le sinistre

Le sinistre doit être déclaré dans les 10 jours  à partir de la publication de l’arrêté de catastrophe naturelle au Journal officiel.  Pour cela, il vous faut adresser un courrier en recommandé avec accusé de réception à votre assureur ou vous déplacer dans une de ses agences. Si, dépassé par les événements, vous n’avez pas pu respecter le délai, déclarez votre sinistre malgré tout. En général, vous devez préciser les circonstances du sinistre, ses causes, et fournir un état des dommages accompagné de tous justificatifs utiles à l’étude de votre dossier : photos des biens avant et après le sinistre (si possible), garanties des appareils électroménagers, factures d’achat, de réparations ou de travaux d’artisan, etc.

 

Catastrophe naturelle : Attendre larrêté ministériel

C’est l’État qui doit constater la situation de catastrophe naturelle et ainsi déclencher le processus d’indemnisation. Seule la publication d’un arrêté interministériel au Journal Officiel permet de faire jouer cette garantie. Celui-ci précise les communes touchées par la catastrophe et les périodes concernées. Sans arrêté interministériel de catastrophe naturelle, l’assureur pourra refuser de couvrir vos dommages. Il est important de conserver les biens endommagés jusqu’au passage de l’expert. Plus ce dernier constatera les dégâts réels, mieux vous serez indemnisés. Si vous souhaitez malgré tout démarrer les travaux de réparation sans attendre l’expert, parlez-en d’abord à votre assureur.

 

Catastrophe naturelle : Evaluer son indemnisation

C’est l’expert d’assurance qui évalue l’indemnisation. Il est prévu une franchise maximale de 380 euros pour les habitations et les biens qui n’ont pas un usage professionnel. Seuls vos biens couverts par une assurance habitation bénéficient de la garantie catastrophe naturelle. Les arbres, végétaux, meubles de jardin ne sont généralement pas couverts. L’indemnisation est souvent réduite en fonction de la vétusté des biens endommagés. Enfin, le délai de versement, en cas de catastrophe naturelle, est fixé à 3 mois. Au titre de la garantie tempête, les dommages causés par le vent sur vos biens immobiliers, vos meubles et objets de valeur sont couverts mais les constructions légères, stores, vérandas et clôtures sont généralement exclus.

 

Vous avez subi une catastrophe naturelle. Ne perdez plus de temps et entamez vos démarches au plus vite.

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook