Tendances

Composter en appartement, c’est facile !

Si l’idée de réduire de 30% vos déchets ménagers vous séduit, voici la marche à suivre pour recycler vos épluchures sans tracas ni odeurs.  Car composter, c’est à la portée de tous !

 

 

Le lombricomposteur, votre allié anti-gaspillage

Un tiers de nos poubelles est composé de matières organiques valorisables. Cela représente environ 100 kilos de déchets de cuisine par an et par foyer : quel gâchis d’envoyer cette précieuse ressource à l’incinérateur ! Vos peaux de bananes et autres fanes de carottes seront bien mieux dans un lombricomposteur d’appartement, où elles se transformeront en engrais naturel grâce à de petits vers voraces. Du bon compost gratuit pour stimuler vos plantes de balcon ou à offrir à vos amis férus de jardinage.

 

Choisir un composteur de cuisine adapté

Choisissez un lombricomposteur hermétique et opaque : les amicales bestioles travaillent mieux à l’ombre. En matière de composteurs de cuisine, l’offre est pléthorique : en plastique ou en bois recyclé, rectangulaire, cylindrique ou même suspendu, à vous de choisir celui qui vous conviendra le mieux ! Placez votre composteur dans un coin de votre cuisine ou sur votre balcon. Les vers s’épanouissent à une température comprise entre 15° et 25°. Protégez votre installation en cas de gel et ne l’exposez pas non plus à une chaleur excessive pour éviter d’éventuelles odeurs.

 

 

Composter en toute simplicité

Pour un compost réussi, placez quelques couches de papier journal et un peu de terreau humide au fond de votre composteur domestique. Déposez les vers sur cette litière improvisée puis patientez cinq à dix jours avant de commencer à les nourrir avec vos déchets ménagers (épluchures de fruits et légumes, coquilles d’œuf, filtres et marc de café, cartons et autres papiers absorbants mouillés). Surtout, veillez à équilibrer les apports : mettez deux tiers de déchets végétaux pour un tiers de déchets “bruns” (cartons, filtres et papiers). Les restes de viande et de poisson sont à proscrire pour éviter les odeurs déplaisantes. Votre compost est envahi de moucherons ? Pas de panique : il suffit d’ajouter quelques déchets “bruns” secs. Vous avez l’impression qu’il ne se passe rien au fond du bac ? Ajoutez des épluchures, arrosez d’un peu d’eau et remuer pour activer le processus.

Joyeux compostage à tous !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , , , ,
Un commentaire
  1. Anonyme

    Encore faut il savoir que faire avec le compost si on a aucune possibilité de l utiliser pr des plantations personnelles… !

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook