Questions d'argent et de droit

Assurance prêt immobilier, le prix de la tranquillité !

Non obligatoire mais quasi systématiquement exigée, l’assurance-crédit immobilier vaut-elle vraiment le coup ? Tout ce qu’il faut savoir avant de choisir la formule la mieux adaptée.

 

 

Assurance prêt immobilier : pas de risque inutile

L’assurance d’un prêt immobilier n’est pas obligatoire, mais l’organisme prêteur peut l’exiger, en particulier en ce qui concerne les risques liés au décès et à l’invalidité. En cas de décès de l’emprunteur, l’assureur devra alors s’acquitter de la totalité du capital restant dû auprès de l’organisme de prêt. Idem en cas d’invalidité, l’assurance prévoit la prise en charge d’une partie de vos mensualités si votre situation ne vous permet plus de travailler. L’assurance perte d’emploi, elle, est moins souvent demandée par les organismes de prêt. Sa souscription reste néanmoins vivement recommandée, car si vous veniez à perdre votre travail, il vous sera difficile d’assumer le remboursement du crédit. Grâce à cette garantie, vous n’aurez à régler qu’une partie de vos mensualités sur une durée précisée dans le contrat (le délai ne devant excéder plus de 3 ans).

 

Assurance prêt immobilier : faites jouer la concurrence 

Sachez que vous n’êtes pas obligé de choisir l’assurance proposée par le prêteur. Rien ne vous empêche d’opter pour un autre contrat d’assurance, à condition qu’il présente un niveau de garantie équivalent à celui proposé par l’établissement prêteur. Mais attention, le prix ne doit pas être votre seul critère. Soyez attentif aux exclusions liées au contrat, qui mentionnent les évènements non pris en charge par l’assurance. Par exemple, tous les contrats ne prennent pas en compte ce qu’on appelle « les maladies non-objectivables », des pathologies comme certains troubles du psychisme ou des problèmes de dos. Autre critère à ne pas négliger : le choix d’une assurance forfaitaire ou indemnitaire. Dans le premier cas, si l’assuré se retrouve, pour une raison ou pour une autre, dans l’incapacité de travailler, son assurance prendra en charge le remboursement de son prêt en tenant compte des autres indemnisations qu’il touche. Dans le cas d’une assurance forfaitaire, il n’en tiendra pas compte. Autant dire que l’assurance forfaitaire est à privilégier !

Assurance prêt immobilier : ne négligez pas la durée

Vous avez souscrit un prêt pour vingt ans ? Attention, rien ne vous dit que vous ne quitterez pas votre logement au bout de dix ans. Il faut être conscient de cette réalité  au moment de choisir l’assurance de votre prêt. Certains contrats peuvent présenter un taux d’assurance assez faible, mais pratiquer des remboursements de primes plus lourds durant les premières années. Mieux vaut donc le prendre en compte, surtout si vous êtes primo-accédant et qu’il est fort probable que vous souhaitiez habiter dans un logement plus grand dans un futur proche.

 

Ces conseils en poche, prenez maintenant le temps de choisir l’assurance qui convient réellement à votre projet.

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , , , , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook