J'aménage

Quelle clôture pour mon jardin ?

Les journées rallongent, il est temps de s’occuper du jardin. Clôtures en bois, panneaux brise-vue, canisses, chaque type de clôture offre un style différent, des avantages comme des inconvénients. On fait le point.

 

Envie d’un peu d’intimité sur son transat ou lors d’un barbecue entre amis ? « Facile, il suffit d’installer une barrière ! » vous rétorqueront certains. Le hic, c’est qu’en la matière, le choix est (très) large et qu’on s’y perd un peu. Voici quelques idées bien ficelées pour clôturer votre jardin.

 

Clôturer son jardin à mini prix

La clôture la plus économique reste le grillage, à choisir version rouleau ou panneaux (comptez 10 € le mètre). Peu esthétique, il est cependant adapté si l’on souhaite faire pousser une haie par exemple. La clôture PVC coûte entre 50 et 100 € le mètre, mais elle se salit très vite (surtout si elle est blanche) et possède une durée de vie limitée. Si la clôture en canisses offre un look très naturel à un prix mini (entre 10 et 50 € le mètre), elle est cependant légère et donc inadaptée aux terrains trop exposés au vent.

 

Une clôture au top de l’élégance

Traditionnelle, la clôture en bois massif reste abordable (entre 50 et 200 € le mètre selon l’essence de bois choisie) et offre un maximum de charme au jardin. Elle nécessite cependant un entretien annuel. La clôture la plus tendance ? Le panneau en composite (entre 150 et 300 € le mètre) qui mixe l’authenticité du bois et la solidité du plastique. Plus cher (environ 150 € le mètre), mais doté d’une durée de vie optimale et totalement occultant, le mur en béton est capable d’imiter la pierre ou le bois. Hyper design, la clôture en aluminium est également très résistante dans le temps (comptez environ 300 € le mètre). Vous rêvez d’une clôture de jardin originale ? Optez pour un panneau brise-vue ajouré par des motifs géométriques ou floraux. Ils existent en aluminium ou en composite.

 

Clôture de jardin : Ce que dit la loi

En réalité, il est possible d’installer une clôture entre deux terrains, sans même demander l’autorisation à son voisin (sauf s’il dispose d’un doit de passage sur le nôtre). Mais la correction élémentaire impose de l’en informer. De la même manière, aucune déclaration n’est à effectuer en mairie, excepté si notre terrain est situé dans un secteur sauvegardé, sur un site protégé ou classé, ou si la commune l’impose (cela arrive !). Dans le doute, renseignez-vous auprès d’elle. En revanche, la hauteur de la clôture est limitée à 3,20 mètres dans les villes de plus de 50 000 habitants et à 2,60 m dans les autres communes.

 

Vous voilà parés pour profiter de votre jardin bien protégés. Un, deux, trois, clôturez !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags :
2 commentaires
  1. camille

    Aucune demande préalable, certes ; mais la clôture ne doit pas créer de désordre de voisinage… J’ai encore à l’esprit cette anecdote amusante d’un particulier traîné devant les tribunaux par son voisin parce qu’il avait choisi de clore sa propriété avec de vieux matelas ! Le voisin a gagné son procès…

  2. Easycloture

    Le choix en matière de clôture est vraiment énorme, il y en a pour tous les goûts et tous les besoins. Les clôtures composites ont le vent en poupe d’ailleurs, mais pas autant que les panneaux de grillage rigide, qui permettent ensuite d’installer des lattes d’occultation, même beaucoup plus tard, et de répartir l’investissement.