Questions d'argent et de droit

Premier crédit immobilier : que pouvez-vous vraiment emprunter ?

Inutile de se voiler la face. D’un profil à l’autre, l’accès au crédit et les conditions exigées varient. Vous êtes jeune et envisagez d’acquérir votre premier bien ? Nos conseils pour y parvenir sans prise de tête.

 

Premier crédit immobilier : Mieux vaut être fourmi que cigale

CDI, revenus élevés, apport personnel… Les banques facilitent la vie des bons profils et leurs accordent souvent des conditions plus attractives. Mais si ce n’est pas votre cas, pas de panique. Il va falloir miser sur d’autres atouts. A commencer par votre stabilité financière et la « propreté de vos comptes ». La banque passera à la loupe les entrées et sorties d’argent. Si vous n’avez jamais mis un sou de côté et que vous dépensez votre salaire en une semaine, comment s’assurer que vous serez capable d’honorer vos mensualités ? Essayez de limiter les situations à risques, soldez vos crédits à la consommation si c’est possible et prouvez votre capacité à épargner.

 

Premier crédit immobilier : Un plan de carrière clair

Un banquier a besoin d’être rassuré ! Voilà pourquoi ils ont tendance à favoriser les « profils évolutifs », ceux dont les carrières risquent d’évoluer dans les années à venir. Si votre école est reconnue et que l’obtention du diplôme est la garantie d’un emploi à la clé, faites-le savoir. Si vous suivez des études de kinésithérapie et que vous savez déjà quel cabinet vous reprendrez, idem. Plus votre plan de carrière semblera clair, plus la banque se montrera conciliante en vous accordant un taux intéressant. Avant le rendez-vous, faites vos calculs et ayez en tête que la capacité d’endettement est souvent évaluée à 33%. Vous pouvez effectuer une simulation de votre capacité d’emprunt sur des sites comme Meilleurstaux. Si vous misez sur des mensualités de 700 euros, vous devez donc gagner 3 fois le montant de la mensualité, soit 2100 euros net. A vos calculettes !

 

Premier crédit immobilier : Pensez aux aides

Certaines villes et régions facilitent l’accession à la propriété de leurs habitants, et notamment les primo-accédants. Ce serait dommage de passer à côté ! Renseignez-vous auprès de votre ville, de la communauté de communes et du Conseil régional. La liste des collectivités locales qui soutiennent l’accession à la propriété est disponible à l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement. N’hésitez pas également à interroger le service des Ressources humaines de votre entreprise. Certaines proposent des prêts à taux préférentiel compris entre 8.000 et 15.000 €, à certaines conditions. Enfin, quelques mutuelles (armée, police, douanes, enseignement…) se portent garantes et proposent des assurances à prix compétitifs, compte tenu de la spécificité de la profession et de la sécurité de l’emploi. Pensez-y !

 

Suivez nos conseils: vous ne tarderez pas à avoir la clé de votre home sweet home entre les mains !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , , , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook