Mon propriétaire, mon locataire

Propriétaire v/s Locataire #1: Dégâts des eaux, qui paye quoi ?

 

Difficile, parfois d’y voir clair sur les responsabilités des uns et des autres. Zoom sur les dégâts des eaux pour comprendre (enfin) qui est responsable.

 

Dégâts des eaux : C’est au locataire de gérer

Cela fait partie de ce qu’on appelle les réparations locatives, qui nous incombent pendant toute la durée du bail. Mais qu’on se rassure, notre assurance multirisques habitation, prendra en charge les dommages causés par les dégâts des eaux.

Il existe deux conventions d’assurance couvrant ce type de sinistre. Tout d’abord, le Cidre, pour les dégâts mineurs (moins de 1600 € HT de réparation) : le remplacement du parquet ou l’application d’une nouvelle couche de peinture, ainsi que le mobilier abîmé nous sera alors remboursé. Autre couverture, la convention Cide-Cop intervient si les réparations prévues excèdent les 1600 € HT. Cette fois, notre assurance personnelle gère le remplacement de nos biens, et celle du propriétaire, les réparations et embellissements de notre intérieur. Mais attention : pour que cela soit possible, il faut que ce dernier ait contracté une assurance. Or, rien ne l’y oblige (contrairement à nous). Renseignez-vous à la signature de votre bail !

 

Dégâts des eaux : La marche à suivre

Il suffit de déclarer le sinistre auprès de votre assureur dans les cinq jours qui suivent, par téléphone d’abord, puis par courrier (recommandé s’il l’exige), en décrivant par le menu l’incident et ses répercussions. Comme en cas d’accident de voiture, il faudra alors remplir un constat à l’amiable qui récapitule tout. Si la réparation des dégâts n’excède pas les 1600 € HT, il est peu probable qu’on vous envoie un expert. Dans le cas contraire, l’assureur peut demander à faire évaluer les dommages.

 

Reste à attendre le remboursement !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook