Je cherche un logement

Que signifient les risques naturels, miniers et technologiques sur un diagnostic ?

Vous ne vous en doutez peut-être pas mais vivre près d’une usine ou d’un site peut s’avérer dangereux en cas d’accident. Industries chimiques ou pétrochimiques, centrale électrique ou nucléaire, ces activités comportent des risques notables. D’où l’idée d’un diagnostic pour prévenir ces dangers potentiels. Alors, à quoi sert-il et faut-il s’en inquiéter ? Voici nos réponses.

Fleuve dans la ville

Risques naturels, industriels ou technologiques et immobilier

Vous le savez déjà quand il s’agit de louer ou de vendre, le propriétaire doit fournir une liste de diagnostics obligatoires. Si ce document venait à manquer, le nouvel acquéreur ou locataire peut engager votre responsabilité pour vices cachés et saisir le tribunal d’instance pour obtenir une diminution du prix de vente ou du montant du loyer.

Bon à savoir : Pour connaître sur le bout des doigts les différents diagnostics à présenter, rendez-vous sur le site du ministère de l’Ecologie http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Diagnostics-techniques-immobiliers-.html

 

Comment savoir si je vis dans une zone à risques ?

Tout simplement en contactant votre mairie ou la préfecture de votre département, en vous déplaçant ou via son site internet. Vous pourrez alors consulter l’arrêté préfectoral qui fixe les risques auxquels votre ville et ses différentes zones sont exposées.

 

Où se procurer ce diagnostic ?

Pour se procurer cet « Etat des risques naturels, miniers ou technologiques », il suffit de remplir le formulaire disponible sur le site officiel de l’administration française https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R2351.

Vous reporterez alors les informations contenues dans l’arrêté préfectoral ainsi que les informations propres à votre bien.

 

Spécificité du diagnostic

Il est valable six mois et ce, pendant toute la durée du bail quand il s’agit d’une location. Enfin, il est totalement gratuit et ne nécessite pas de recours auprès d’un professionnel.

 

Quels sont les différents risques ?

Les risques naturels

Cela concerne un large spectre de catastrophes naturelles telles que les inondations, les avalanches, les crues torrentielles mais aussi les cyclones, les volcans et les risques de cyclone.

 

Les risques miniers

Que la mine de gisement soit encore active ou non, elle implique des risques éventuels d’effondrement. Effondrements localisés, généralisés ou affaissements, ces phénomènes peuvent endommager les bâtiments, la voirie ou les réseaux en gaz et en eau.

De plus, d’anciennes exploitations peuvent générer des coups de grisou, de la pollution de l’eau ou l’émission de gaz toxiques.

 

Les accidents industriels

Ils proviennent pour la plupart d’industries chimiques et pétrochimiques et rassemblent aussi bien des risques d’explosion que les fuites de substances toxiques. Le drame le plus parlant est l’explosion au sein du site AZF à Toulouse en 2001 qui avait provoqué un cratère de 70 mètres et causé la mort de 31 personnes et blessé 2 500 personnes.

 

Faut-il s’en inquiéter?

Inutile de céder à la panique car ces diagnostics sont avant tout informatifs et sont là pour permettre aux habitants de vivre dans cette zone en toute connaissances de cause. Enfin, bien que l’on ne soit jamais à l’abri de rien, ne perdez pas de vue que les préfectures interdisent toute possibilité d’habitation en cas de dangers notoires ou récurrents, ce qui vous mettra à l’abri de bien des catastrophes.

Et vous, vivez dans une zone dite « à risques » et estimez-vous que vous êtes suffisamment informés ? Faites-nous part de votre point de vue, le blog est là pour ça !

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook