Je cherche un logement

C’est le moment d’acheter à Paris

Qu’on se le dise, l’immobilier parisien mais aussi la région Ile-de-France reprennent des couleurs ! Les prix baissent à Paris comme en Ile-de-France, Résultat : Les transactions sont (un peu) plus abordables et les futurs acheteurs profitent de l’aubaine. Pour en savoir plus, suivez le guide !

Paris

 

A Paris

La tendance à la baisse s’exprime déjà depuis trois ans, même si cela semble encore infime puisque les prix n’avaient pas cessé de monter pendant dix ans et ce, jusqu’à mai 2011.

Néanmoins, les chiffres sont là : entre juin 2014 et juin 2015, la Chambre des Notaires d’IDF observe une baisse de -3,1% dans le marché de l’ancien. Le prix moyens des transactions sur l’ensemble de la capitale est de 7 880 euros /m2.

Plus précisément, les arrondissement les plus chers sont actuellement le 4e, 6e et 7e arrondissements malgré une baisse des prix de l’ordre de -1,1% dans le 6e et de -2% dans le 7e. C’est du côté du nord-est parisien que les offres deviennent plus intéressantes puisque le 18e arrondissement affiche une baisse de -3,1%, soit une valeur moyenne de l’ordre de 7 084 euros/m2. Le 19e arrondissement avec un recul de -6% obtient de son côté une valeur moyenne de 6 021euros/m2. Le 20e arrondissement, très apprécié des acheteurs est lui aussi à la baisse (-3,7%), pour un mètre carré moyen de 6 291 euros.

Enfin une des baisses les plus importantes de l’année concerne le 13e arrondissement qui chute de -5% pour 7 113euros /m2.

 

En Ile-de-France

La reprise est bel et bien là, puisqu’un rebond de +18% a été observé entre juin 2014 et juin 2015. Les achats immobiliers se concentrent particulièrement en Seine-et-Marne, dans l’Essonne et les Hauts-de-Seine. Les prix restent, quant à eux, orientés à la baisse puisque l’on observe un recul général de -2,9% pour les appartements et de -0,8% pour les maisons.

Les départements les moins chers d’IDF sont actuellement la Seine-et-Marne avec un mètre carré moyen autour de 2 550 euros et l’Essonne évalué à 2 540 euros/m2.

Enfin, les Hauts-de-Seine, le département le plus cher de la région ne résiste pas non plus à la baisse générale, avec un recul de -2,69% sur une année et un m2 de 5 130 euros. (Source : MeilleursAgents.com)

 

Bon à savoir : comme dans toutes les grandes villes, les petites surfaces gardent une bonne cote et ne semblent pas ou peu affectées par la baisse générale, néanmoins les biens plus grands et les plus « familiaux » rectifient leur prix jusqu’à -10% du prix initial. (Source : FNAIM).

 

Et vous, pensez-vous que les prix en Ile-de-France vont continuer à baisser au fil des années ? Selon vous, est-ce le moment propice pour acheter ? Faites-nous part de votre point de vue, le blog est là pour ça !

 

 

 

 

 

 

 

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Un commentaire
  1. Antonio courtier la chapelle sur erdre

    La remontée des prix avec la reprise deja ressentie va rapidement effacer cette petite baisse. S’Il faut investir c’est maintenant.

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook