Questions d'argent et de droit

Qu’est-ce que le crédit à taux négatif ?

Avez-vous déjà entendu parler du taux négatif ? Alors que les Français bénéficient de taux d’intérêts particulièrement bas au fil des mois, la taux négatif n’est pas de la science-fiction mais bel et bien réel pour certains emprunteurs. En quoi consiste-t-il et est-il appliqué dans le domaine de l’immobilier ? Pour en savoir plus, suivez le guide !

Taux négatif : définition

Et pour commencer, récapitulons avec un petit cours d’économie et de finance : vous le savez, quand on emprunte, pour un bien immobilier ou autre, on doit rembourser non seulement la somme empruntée mais aussi les taux d’intérêts. Ainsi, plus le taux est bas, plus cela allège la dépense générale.

Du point de vue de la politique économique française, c’est exactement la même chose lorsqu’il s’agit de la dette publique. Ce déficit public représente en effet la différence entre les arrivées d’argent dans les caisses de l’Etat (issues principalement des recettes fiscales) et le besoin de financement de l’Etat pour les dépenses nécessaires à la bonne marche du pays. Comme la dette publique augmente un peu plus chaque année, le Ministère des Finances cherche donc les taux les plus bas possibles.

Tirelire

Depuis juillet 2012, la France emprunte plusieurs milliards d’euros à des taux négatifs, rejoignant ainsi le cercle très fermé des pays ayant accès à ce privilège.  Tout comme l’Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark ou la Suisse, la France est considéré par les divers acteurs financiers comme un pays fiable qui sera en mesure de rembourser son emprunt. Par conséquent les investisseurs sont donc prêts à « payer » pour prêter de l’argent.

Le modèle du taux négatif est-il applicable pour les prêts immobiliers ?

Oui cela existe même dans quelque pays comme le Danemark, la Suisse ou l’Allemagne. Au demeurant, cette situation rocambolesque n’est possible qu’en contractant un prêt à taux variable , ce qui implique pour l’emprunteur le risque de voir ses intérêts doubler l’année suivante.

Pour la petite anecdote, les emprunteurs français et plus spécialement les frontaliers qui ont contracté un crédit immobilier à taux variables en francs suisses réclament désormais des taux d’intérêts indexés sur les mêmes chiffres que la Suisse, ce qui leur permettrait de bénéficier d’un taux proche de 0% et voire même négatif. Mais pour l’instant, leur requête reste sans réponses du côté des établissements bancaires suisses.

Le taux négatif est-il possible en France ?

Alors que  les taux d’emprunt français sont historiquement bas, tous les experts sont unanimes, une telle situation reste difficilement imaginable dans notre pays.

La première raison s’explique par la nature des crédits qui sont majoritairement à taux fixe et qui ne passeront donc jamais à un taux zéro et en encore moins à un taux négatif.

Enfin, que ceux qui ont contracté un crédit à taux variable ne se réjouissent pas trop vite… Car malgré la baisse des taux d’intérêt de la devise Euro, les banques appliquent toujours une marge variable comprise entre 1 et 1,5%, ce qui rend impossible la possibilité d’un glissement vers un taux négatif.

Et vous, connaissiez-vous l’existence des taux négatif ? Quels types de crédits préférez-vous, taux fixe ou taux variables ? Faites-nous part de votre expérience, le blog est là pour ça !

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags : , , , ,
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook