Je cherche un logement

Une maison d’architecte vendue en deux visites

Véritable coup de cœur pour une grande maison blanche avec une tour, Sylvie Lhotellier, son conjoint et ses deux enfants ont craqué en 2009 pour ses 200 m2 habitables. Achetée 280 000 euros, ils viennent de la revendre en janvier dernier, 340 000.

Légèrement négociée en 2009, car il y  avait une infiltration dans le toit de la tour, la vente réalisée il y  a quelques mois ne correspond pas à une plus-value mais au montant des travaux réalisés en plus. L’affaire s’est conclue rapidement : trois jours après la première visite, les futurs acheteurs sont revenus avec toute la famille et l’accord se faisait trois jours plus tard.

P1000975

Cette maison des années 60 est située dans une impasse très calme, à 5 minutes à pied du centre de la ville de Pelissane. Un endroit ravissant, au cœur de la Provence, au sud du Luberon et au nord d’Aix-en-Provence, c’est un étonnant village avec un centre ancien constitué par un dédale de petites rues ayant conservé tous le charme de cette ancienne cité fortifiée. Près de cet endroit historique, on comprend mieux ce coup de foudre : « ce qui nous a fait craquer c’était son potentiel, on pouvait transformer les pièces, inviter beaucoup de monde et tout ce que l’on avait visité avant était hors de prix ! », raconte Sylvie.

Un endroit où les enfants ont grandi avec le chat, le hamster et les poissons rouges, profitant du soleil dans ce lieu paradisiaque, à une poignée de minutes d’un lieu hors du temps au charme provençal resté intact.

Puis, la famille a récemment décidé de changer de cap, six ans plus tard. Cette fois, vendeuse et non plus acheteuse, Sylvie recommande de s’économiser  et de ne pas perdre de temps.  « C’est ce que tout le monde dit, il faut être au prix tout de suite, pour éviter de perdre du temps et surtout de l’énergie, car à chaque visite, il faut tout ranger, s’organiser…  Après il y a le déménagement et il faut se préserver. »

P1000933

Cette jeune femme recommande aussi impérativement de réunir tous les papiers avant de se décider de mettre en vente son bien :  « il faut être très vigilants sur les papiers , il faut vraiment tout faire avant, parce qu’après la signature, c’est trop tard. De même, lorsque nous avons acheté, la vendeuse ne nous a pas donné tout de suite les plans des réseaux de canalisation de la maison, or nous voulions tout changer… Il  a fallut faire une lettre recommandée et demander au notaire de faire pression. Nous les avons eus bien après le compromis. »

La grande maison blanche a accueilli désormais une nouvelle famille, un lieu quitté avec un brin de nostalgie, qui laisse un hamster enterré dans le jardin et deux poissons rouges sous les rosiers.

Articles similaires

  • Twitter
  • Facebook
  • LinkedIn
Tags :
Laisser un commentaire

Laissez un commentaire

Connectez-vous avec votre profil

*

*Champs Obligatoires

Se connecter avec Facebook